Caserne du Bourbonnais-Auvergne Index du Forum Caserne du Bourbonnais-Auvergne
Point de rassemblement de la Compagnie d'Ordonnance du Bourbonnais-Auvergne
 
 FAQFAQ   RechercherRechercher   MembresMembres   GroupesGroupes   S’enregistrerS’enregistrer 
 ProfilProfil   Se connecter pour vérifier ses messages privésSe connecter pour vérifier ses messages privés   ConnexionConnexion 

D'une cérémonie aux bords des routes
Aller à la page: 1, 2  >
 
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    Caserne du Bourbonnais-Auvergne Index du Forum -> Caserne -> [arC]Archives communes -> Archives Chapelle
Sujet précédent :: Sujet suivant  
Auteur Message
Semias
Noble du BA
Noble du BA

Hors ligne

Inscrit le: 25 Avr 2008
Messages: 437
Village: Bourbon
PC: 8

MessagePosté le: 18/10/2011 17:27:47    Sujet du message: D'une cérémonie aux bords des routes Répondre en citant

PublicitéSupprimer les publicités ?
L'hiver approchait à grands pas à l'heure où l'Aumônier aidé de Frère Tuck, avaient décidé de remonter la tente qui leur avait servi pour quelques offices dominicaux depuis le début de l'interminable conflit qui opposait... Oui, c'était un peu compliqué, de fait, et le Balsac, lui, ne se souvenait plus très clairement de tous les tenants et aboutissants de cette guerre. Mais de toute évidence, si l'on se battait encore, c'est qu'il y en avait sans doute une bonne raison. Lui n'avait qu'une hâte, celle de pouvoir rentrer vite fait en Bourbonnais-Auvergne, profiter d'un salon agréablement chauffé à Mauriac plutôt que de se les peler dans une tente au bord d'un chemin, ou sur un cheval.

Au final, donc, la tente était installée, et le Balsac l'avait laissée fermée le temps de pouvoir la chauffer tant bien que mal. Parce qu'il y en aurait besoin bien vite. Plonger dans l'eau par des températures pareilles était bien souvent synonyme d'un mauvais rhume le lendemain, et pour plusieurs semaines encore. Or il aurait été dommage d'infliger pareille souffrance à qui souhaitait officiellement rejoindre la communauté aristotélicienne. Quelques minutes avant que ne soit lancée la cérémonie, l'Aumônier invita Frère Tuck à entrouvrir quelque peu les morceaux de toile qui faisaient office de porte et lui s'installa paisiblement au fond de cette chapelle de fortune.


"Si vous apercevez nos fidèles du jour, faites-les vite entrer. Il ne faudrait pas que l'atmosphère ne se refroidisse de trop !"
_________________
~ Aumônier Semias ~
Garnison de Bourbon

Et pour Dieu, tapez "1" !
Revenir en haut
Anseis


Hors ligne

Inscrit le: 13 Oct 2009
Messages: 285
Village: Moulins
PC: 8

MessagePosté le: 19/10/2011 03:52:04    Sujet du message: D'une cérémonie aux bords des routes Répondre en citant

[Par un matin d’automne]



Parée de blanc, rouge et noir, les cordes bien tendues pour la protéger des agressions perfides de la bise, elle se tenait fière et droite au milieu de multiples autres congénères plus petites et aux couleurs plus chatoyantes.

Il ne faisait aucun doute au vagabond qu’il avait trouvé les lieux. Il se rappelait du moment, il y a quelques semaines de cela, où il avait franchit les tentures alors ouvertes pour accueillir les fidèles et les inviter à communier dans la grande fraternité Aristotélicienne.

Cette fois-ci pourtant l’ouverture résistait aux assauts du vent, retenue par de fortes lanières de cuir, ce qui fit hésiter le jeune homme. Il passa la main dans son mantel pour en retirer un parchemin et, une fois l’avoir déroulé, relire la missive de la dame de Chaptuzat. Il ne s’était trompé ni sur le jour ni sur les lieux rapportés.

Une main chassant sa mèche rebelle fit naître un sourire sur le visage d’Anseis. Il ne faisait aucun doute que Legowen aimait tendrement sa jeune sœur pour avoir ainsi organisé son baptême au campement même. Elais avait suivi – avec application à n’en point douter – sa pastorale mais n’avait jamais reçu sacrement. Avec les événements qui secouaient le royaume ainsi que leur volontariat, jamais probablement n’avait-il été aussi important de recevoir cette bénédiction divine.

L’homme, tout à ses pensées, s’était avancé jusqu’à l’ouverture pratiquée dans la toile afin de jeter un coup d’œil. Mais il n’eut le temps d’assouvir sa curiosité qu’une main velue desserrait déjà les lacets de cuir et qu’un individu dans lequel il reconnut l’abbé qui avait officié l’invita à entrer.

Après une révérence, Anseis ne se fit prier et rapidement rejoignit l’abri des caprices de l’automne. Avant même d’observer les lieux, il s’approcha du bénitier qui avait été apporté pour se signer. Et c’est seulement à ce moment là que, relevant la tête il put constater qu’il était le premier convive. Ne pouvant chasser le feu qui probablement colorait ses joues, le volontaire s’inclina en direction de l’Aumônier installé au fond de la tente, puis rejoignit un des bancs du fond. Ses mains se joignirent avant même qu’il ne fut assis. La prière silencieuse qu’il récita commença – une fois n’est pas coutume, par une demande : que le Seigneur inspirât d’autres personnes de venir rapidement afin qu’il pût se fondre de nouveau dans l’anonymat qu’il affectait tant …
Revenir en haut
Legowen
Capitaine
Capitaine

Hors ligne

Inscrit le: 26 Avr 2008
Messages: 13 149
Village: Montluçon
Localisation IRL: là ou ailleurs
PC: 8

MessagePosté le: 20/10/2011 10:50:04    Sujet du message: D'une cérémonie aux bords des routes Répondre en citant

Des mois de guerre , de combats , de marches forcées . Chocs des armes , corps à corps sanglants , acier qui s’enfonce dans des chairs , hennissements des chevaux qui couvrent les appels ou les râles des blessés
Et la lettre était arrivée , alors qu’elle venait de regagner sa tente ,éreintée après un rude échange devant les remparts de la ville qui était enfin tombée
Les premiers l’atteignirent de plein fouet effaçant la satisfaction d’un assaut gagné , effaçant la fatigue . Sa sœur , sa petite sœur était blessée , Leg s’en voulut de ne pas l’avoir assez protégée. Elle était sur un autre champ de bataille mais elle aurait pu la prendre , demander à ce qu’elle soit dans leur section même si sa logique lui soufflait que ça aurait été peu réalisable
L’imaginer elle aussi connaître cette souffrance qui vous fouille les entrailles, monte crescendo sans que l’on sache où va enfin s’arrêter le seuil, les dents serrées pour ne pas hurler malgré les soins apportés lui était intolérable
Les mots suivants la rassurèrent quelque peu , la blessure était légère , elle laissa échapper le souffle qu’elle avait retenu jusque- là . Bien qu’elle connaisse ces mots faits pour rassurer pour les avoir employés elle-même . La jeune femme frémit en pensant que ce jour aurait pu voir sa petite Elais partir pour le soleil .Le soleil ? une brusque pâleur , une lettre reposée brusquement si Elais suivait une pastorale , elle n’était pas encore baptisée
Mais à quoi pensait –elle , elle l’ainée des deux , de laisser sa sœur ainsi ? surtout en ce temps de guerre ….inconsciente voilà ce qu'elle était
Il était impossible de regagner le BA , un baptême en territoire ennenmi , inutile d’y penser , mais ils avaient un aumônier , elle était sure qu’il accepterait de baptiser sa sœur dont elle serait la marraine

Des courriers envoyés ….

Et en ce jour , elle était en train de finir de se préparer , un bien grand mot en campagne , mais elle avait tenu à ce que son uniforme soit impeccable , sa main se tendit vers son épée , hésita , elle n’allait pas au combat mais dans un lieu sacré
Oui mais , elle avait déjà connu un campement attaqué et elle répugnait à laisser son épée dans sa tente , il serait temps de la laisser sur le seuil de la chapelle en toile
Ce qu’elle fit quelques instants plus tard , la confiant , non à frère Tuck qui l’accueillit entre deux pans de toile, elle imagina sa tête si elle lui avait tendu son épée , mais à l’un des planctons
Le temps de saluer le frère qui avait l’air d’apprécier les bonnes choses vu son tour de taille ^^ elle entra

Semias et Anséis étaient déjà là et elle s’approcha après s’être signée

Bonjour Aumônier , merci d’avoir accepté de faire cette cérémonie de baptême

Anséis , bonjour , vous allez bien ?


Un sourire , sachant que ce moment représentait aussi beaucoup pour lui


_________________
Revenir en haut
Semias
Noble du BA
Noble du BA

Hors ligne

Inscrit le: 25 Avr 2008
Messages: 437
Village: Bourbon
PC: 8

MessagePosté le: 21/10/2011 16:19:26    Sujet du message: D'une cérémonie aux bords des routes Répondre en citant

Le premier des acteurs de cette journée avait donc fait son entrée. Un homme dont il avait quelquefois entendu parler, au détour de l'une ou l'autre des conversations, mais avec lequel il n'avait jamais pu échanger longuement. Quoiqu'il en soit, le ton employé dans les courriers échangés s'était voulu courtois, ce qui se voulait être un bon point, déjà. L'homme n'avait prononcé un seul mot depuis son arrivée dans la tente, et en ce sens, s'approchait quelque peu du Balsac. Lui non plus n'était parfois pas adepte des longs discours. Il se contenta donc de saluer l'homme d'un léger hochement de tête accompagné d'un sourire aimable. Il n'en fallait pas plus.

Puis, les pans de tissu conservant un espace clos et à l'abri des assauts de l'automne s'entrouvrirent à nouveau, laissant apparaître le Sergent Chef Legowen. Celle-ci préféra un salut plus traditionnel, et le Balsac lui répondit tout naturellement.


"Bonjour à vous. Ne me remerciez pas, il ne là que des tâches qui me sont confiées. Et elles me ravissent sans doute tout autant que vous."

L'Aumônier lui sourit. E effet, pour une première cérémonie de baptême, il ne pouvait que se réjouir. Il ne manquait plus, dès lors que la principale intéressée du jour. Mais il ne s'inquiétait pas encore, il lui semblait qu'ils avaient tous ici un peu d'avance sur l'heure prévue.


**********
[HRP] Absent jusqu'à lundi soir [/HRP]
_________________
~ Aumônier Semias ~
Garnison de Bourbon

Et pour Dieu, tapez "1" !
Revenir en haut
Frere_Tuck


Hors ligne

Inscrit le: 10 Aoû 2011
Messages: 174
Village: Montluçon
Localisation IRL: Abbaye de Menat
PC: 8

MessagePosté le: 22/10/2011 11:20:50    Sujet du message: D'une cérémonie aux bords des routes Répondre en citant

De ce matin plutôt froid, je me prépare à la cérémonie du baptême. J'arrive avec l’aumônier Semias dans la tente et je l'aide à préparer le matériel..

J'entrouvre les toiles pour faire une entrée quant je tombe nez à nez avec Anseis. J'ouvre les toiles de manière à l'inviter à entrer dans la tente.


Bonjour mon frère,

Je m'incline et une fois reparti, j'attache les toiles avec des cordes de manière à montrer qu'il était temps à tous de venir dans la tente.

J'amasse quelques branches et j'allume un feu à quelques mètres de la tente.

Je me mets devant l'entrée et fit les 100 pas, se frottant les mains pour se réchauffer, en écriant que la cérémonie était ouverte et que l'ensemble des fidèles pouvait assister au baptême, monnayant une tournée générale.. Euh non, cela m'est sorti du contexte, désolé.

Oyez oyez, chers frères, chères soeurs, mes fidèles soldats et volontaires ! Vous pouvez prendre place dans la tente ! la cérémonie va commencer !

Une jeune dame arriva et se présenta au frère.


Bonjour ma soeur,

Je lui indique l'entrer de la taverne euh, de la tente..
Revenir en haut
Elais


Hors ligne

Inscrit le: 30 Nov 2009
Messages: 196
Village: Moulins
Localisation IRL: Ailleurs
PC: 8

MessagePosté le: 24/10/2011 00:21:37    Sujet du message: D'une cérémonie aux bords des routes Répondre en citant

Une froide, mais belle journée d'automne s'annonçait quand Elais mis le nez hors de sa tente pour se diriger vers les étroites et sombres ruelles de la ville. Un sourire serein éclairait son visage, même si dans ses yeux l'on pouvait facilement déceler une certaine angoisse.

Aujourd'hui était un jour inhabituel où il n'était question de rejoindre les remparts pour retrouver sa tranquillité quotidienne lors de ses tours de ronde, mais le jour où elle allait enfin se présenter devant le très-haut et recevoir le baptême aux côtés de celle qui avait mis en œuvre ce projet qu’elle-même avait fini par délaisser.

Et il y avait tant de projets qu'elle n'avait jamais menés à terme. Parfois en raison de ces fonctions éparses qu'elle avait eues dans sa vie, d'une envie impérative de visiter d'autres lieux, mais le plus souvent, simplement du fait de ce qu'elle était. Et ce qui la définissait était sans aucun doute un mélange de timidité et de craintes qu'elle cultivait au fil des âges sans parvenir à s'en affranchir, ce qui l'amenait irrémédiablement a refuser d'aspirer à autre chose qu'à l'isolement et la solitude pour la paix de son âme.

Les projets avaient donc été oubliés, remisés dans un coin pour n'être plus que des passages insensés de son existence. Mais, sa soeur pensait bien autrement... et, de ces projets, elle était bien décidée à accomplir l'un d'eux en ce jour.

Vêtue d'une robe sombre à la fois soignée et simple que cachait une houppelande blanche, la chevelure brune tombant en cascades de boucles sur ses épaules, Elaïs se présenta devant la tente face à l'homme qui semblait garder l'entrée.


Bonjour...

Elle inclina la tête et une soudaine montée de chaleur colora ses joues de rose, mais elle n'y prêta guère attention et continua dans sa lancée, un sourire confiant sur ses lèvres.

Je me nomme Elaïs, je crois que je suis attendue pour un baptême...
Revenir en haut
Semias
Noble du BA
Noble du BA

Hors ligne

Inscrit le: 25 Avr 2008
Messages: 437
Village: Bourbon
PC: 8

MessagePosté le: 24/10/2011 16:50:20    Sujet du message: D'une cérémonie aux bords des routes Répondre en citant

Si le Balsac pouvait se montrer tantôt discret, tantôt démonstratif, il n'en gardait pas moins, et en toute circonstance, une oreille baladeuse (fut-elle la seule affublée de cette caractéristique ?), qui captait le plus souvent des bribes de conversation qui ne lui était pas destinées. Aujourd'hui toutefois, alors qu'il révisait sur quelque vieux parchemin le déroulement d'un baptême pour lui qui n'en avait jamais célébré, il releva le son d'une voix qui ne lui était pas familière, et surtout un nom, qui reporta son attention sur la dernière arrivée. Il se leva donc, et d'un signe de la main, l'invita à approcher, à mesure qu'il lui parlait.

"Soyez la bienvenue, Dame Elaïs. Je suis l'Aumônier Semias de Balsac, et je vais procéder à la cérémonie de ce jour. Frère Tuck, l'homme... Heu... Fièrement ?... Dressé à l'entrée, m'assistera."

D'un autre signe, plus ample cette fois, il fit signe à Frère Tuck de refermer la toile de tente. De ce que le Balsac avait saisit, la cérémonie se ferait en comité assez restreint, et rien n’empêcherait des toute façon aux retardataires d'entrer.

"Il me semble toutefois préférable de préciser que vous n'êtes pas attendue pour un baptême, mais que vous attendez ce baptême pour entrer officiellement dans la grande famille Aristotélicienne, lui dit-il en souriant. Si vous souhaitez encore attendre quelqu'un ou quelqu'une, nous patienterons quelques instants. Sinon, je vous invite à me donner le nom de la personne qui vous parrainera. Sachez que le parrainage, s'il est fortement recommandé, n'est toutefois pas obligatoire. Ensuite, nous pourrons commencer."
_________________
~ Aumônier Semias ~
Garnison de Bourbon

Et pour Dieu, tapez "1" !
Revenir en haut
Anseis


Hors ligne

Inscrit le: 13 Oct 2009
Messages: 285
Village: Moulins
PC: 8

MessagePosté le: 25/10/2011 04:29:22    Sujet du message: D'une cérémonie aux bords des routes Répondre en citant

Anséis , bonjour , vous allez bien ?

L’homme avait tout naturellement retourné son attention vers l’ouverture pratiquée dans la tente au bruit et s’était levé pour saluer la dame de Chaptuzat.

oui, merci bien. J’espère qu’il en est de même pour vous

Reprenant place, le fidèle était retombé dans sa rêverie, laissant l’aumônier et la jeune femme échanger quelques paroles. Mais son esprit eut juste le temps de recommencer son vagabondage qu’une voix le ramena derechef dans l’instant présent.

Bonjour … Je me nomme Elaïs, je crois que je suis attendue pour le baptême

Un large sourire naquit sur le visage du vagabond alors que lentement il tournait la tête en direction de sa bien-aimée. L’aumônier Semias ayant entendu lui aussi s’était rapproché d’elle l’invitant à les rejoindre. Sans se départir de son sourire, Anseis la suivit des yeux alors qu’elle suivait docilement et timidement le jeune Balsac, les joues légèrement teintées.
Revenir en haut
Elais


Hors ligne

Inscrit le: 30 Nov 2009
Messages: 196
Village: Moulins
Localisation IRL: Ailleurs
PC: 8

MessagePosté le: 26/10/2011 10:02:57    Sujet du message: D'une cérémonie aux bords des routes Répondre en citant

L'homme qui se tenait à l'entrée lui était inconnu, cependant celui qui se présenta en tant qu'aumônier avait un visage et un nom qui ne lui étaient pas étrangers. Elle chercha brièvement, fouillant le fond de sa mémoire, et l'image de son arrivée à Montpensier s'interposa avec la rencontre de l'homme. Une furtive rencontre qu'elle n'osa relever, et dans un sourire égal au sien, elle s'inclina devant ce dernier et le frère Tuck avant de répondre.

Enchantée de vous rencontrer tous deux.

Alors qu'elle entrait dans la tente, elle prit le temps d'habituer ses yeux à l'obscurité ambiante tout en restant attentive à la demande de l'aumônier. Un regard circulaire l'informa de la présence de deux personnes supplémentaires. Sa soeur et Anseis.

Heureuse de les trouver déjà là et s'excusant un instant auprès du sieur Semias, elle se rapprocha de Legowen pour la saluer chaleureusement et lui glisser doucement à l'oreille un remerciement empreint de reconnaissance pour ce qu'elle faisait à son attention. Puis d'aussi loin qu'elle était, lors qu'elle finissait de parler à sa soeur, elle posa deux prunelles attendries sur son bien-aimé, toutes autant colorées de gratitude d'être une nouvelle fois à ses côtés pour ce jour dont l'importance ne l'était pas seulement pour elle, mais aussi pour son père.

Sa main se leva pour caresser de ses doigts la médaille qui pendait à son cou pendant qu'elle se tournait vers l'aumônier, songeuse. Il manquait deux personnes chères à son cœur et deux autres qui auraient dû la guider en ce jour, mais était-il bien trop tard pour les avertir ou, pour certains, les faire venir des autres duchés. Elle espérait sincèrement qu'ils ne lui en tiendraient rigueur.


Peut-être est-il préférable de ne pas faire durer plus cette attente. Convint-elle, ses joues reprenant une jolie nuance rose. Je pense que nous sommes bien assez nombreux et il n'y a d'êtres plus chers que j'attends que ceux déjà présents. Elle esquissa un sourire bienveillant. Aussi ma soeur, Legowen, semble disposée à être unique marraine en ce jour, nous pouvons donc commencer si vous le souhaitez.
Revenir en haut
Semias
Noble du BA
Noble du BA

Hors ligne

Inscrit le: 25 Avr 2008
Messages: 437
Village: Bourbon
PC: 8

MessagePosté le: 27/10/2011 16:59:08    Sujet du message: D'une cérémonie aux bords des routes Répondre en citant

Le Balsac était aux anges, ils allaient donc pouvoir commencer sans plus tarder. Il se racla discrètement la gorge, afin de pouvoir s'adresser aux fidèles avec une voix claire et distincte, puis entama la cérémonie d'un ton qui se voulait solennel.

"Ainsi donc, Dame Elaïs, vous voici face à moi pour recevoir les sacrements du baptême. Gardez à l'esprit pendant tout votre avenir qu'il s'agit ici d'entamer l'illumination de votre âme par la Foi, et l'expression d'icelle que vous saurez démontrer jour après jour. Ici commence donc le long chemin de la purification qui vous mènera, je vous le souhaite, à rejoindre Aristote et tous les fidèles Aristotéliciens qui vécurent jadis, au jour où le Très-Haut aura décidé de vous rappeler à Ses côtés. Vous rejoindrez, dès aujourd'hui, l'ensemble des croyants qui se sont libérés de leur vision matérielle du monde, et qui ont accédés à ce que nous nommerons le Monde des Idées. Mais avant de vous accueillir, Dame Elaïs..."

Le Balsac releva la tête et s'adressa aux autres personnes présentes dans la tente.

"Nous allons, tous de concert, demander pardon au Très-Haut pour nos fautes passées !"

Le Balsac marqua un bref arrêt pour signifier à chacun qu'il allait entamer le petit discours rituel de chaque office.

"Je confesse à Dieu Tout-Puissant, je reconnais devant mes frères, que j'ai péché en pensée, en parole aussi, par action et par omission, oui, j'ai vraiment péché. C'est pourquoi je supplie les Anges et tous les Saints, et vous aussi, mes frères, de prier pour moi le Seigneur notre Dieu. Que Dieu Tout-Puissant nous fasse miséricorde, qu'il nous pardonne nos péchés et nous conduise à la vie éternelle... Amen !"

Sur ces mots, l'Aumônier marqua un nouveau temps d'arrêt, le temps de jeter un rapide coup d'oeil aux notes qu'il avait disposées sur son pupitre. Car il avait eu beau lire et relire le manuscrit, il avait toujours en lui le doute d'oublier un passage de l'office qu'il avait préparé. Et il ne voulait se le permettre pour cette première fois. Lorsqu'enfin il releva les yeux, il invita Legowen, la marraine, à le rejoindre d'un signe de la main qu'il accompagna de quelques paroles de plus.

"Dame Legowen, en votre rôle de Marraine, vous allez nous réciter le crédo de l'Eglise Aristotélicienne. Une fois ceci fait, vous saisirez le cierge que Frère Tuck vous fournira. Celui-ci représente votre Foi en le Très-Haut. Vous pourrez alors prendre place aux côtés de votre future filleule. Frère Tuck nous lira alors un passage des textes sacrés, choisi par ses soins, pour illustrer le baptême."

Et sur ces mots, le Balsac s'écarta du pupitre pour que Legowen puisse y prendre place. Il y avait laissé un exemplaire du crédo au cas où la marraine aurait eu un trou.
_________________
~ Aumônier Semias ~
Garnison de Bourbon

Et pour Dieu, tapez "1" !
Revenir en haut
Legowen
Capitaine
Capitaine

Hors ligne

Inscrit le: 26 Avr 2008
Messages: 13 149
Village: Montluçon
Localisation IRL: là ou ailleurs
PC: 8

MessagePosté le: 28/10/2011 21:29:06    Sujet du message: D'une cérémonie aux bords des routes Répondre en citant

ils n'eurent pas longtemps à attendre , Elais entra peu de temps après , un peu intimidée si elle en jugeait la légère rougeur qui colorait ses joues

Comme le lui avait fait remarquer Sémias elle était ravie de retrouver sa soeur en ce lieu pour une telle cérémonie , et referma affectueusement les bras autour d’elle lui glissant qu’elle n’avait pas à la remercier , que c’était tout à fait normal et qu’elle était au contraire heureuse de la retrouver pour un tel moment
Alors qu'elle la remerciait elle vit le regard de la jeune femme s’illuminer et comprit qu’elle avait remarqué la présence d'Anséis . Bien sur , sachant leur inclinaison mutuelle , elle avait pris quelque renseignements en digne protectrice de la jeune fille . Le jeune homme était quelqu’un de sérieux , semblait sincèrement épris , rassurée elle n’avait alors rien trouvé à redire d’autant qu’une rencontre avec Anséis avait confirmé ces opinions

Puis la cérémonie commença , elle espérait la venue d’autres personnes mais savait que le trajet jusqu’au camp ne serait sans doute pas facile et qu’un retard serait possible , mettant ses pensées de côté elle écouta Sémias et demanda pardon
Elle était Soldat , elle avait enlevé des vies pour la plus noble des raisons , la défense de son Duché , et elle savait qu’elle recommencerait sans hésitation pour que continuent de vivre des valeurs auxquelles elle croyait , devait-elle être condamnée pour ça ? elle ne le pensait pas

Sur un signe de Sémias elle le rejoignit ensuite et prit place devant le pupitre où était déposé le texte du credo
Consciente de l’instant , du renouvellement de sa Foi lorsqu’elle dirait ces mots , et de l’ engagement qu'allait prendre Elais , c’est d’une voix recueilli qu’elle prononça


Je crois en Dieu, le Trés-Haut tout puissant,
Créateur du Ciel et de la Terre,
Des Enfers et du Paradis,
Juge de notre âme à l'heure de la mort.

Et en Aristote, son prophète,
le fils de Nicomaque et de Phaetis,
envoyé pour enseigner la sagesse
et les lois divines de l'Univers aux hommes égarés.

Je crois aussi en Christos,
Né de Maria et de Giosep.
Il a voué sa vie à nous montrer le chemin du Paradis.
C'est ainsi qu'aprés avoir souffert sous Ponce,
Il est mort dans le martyr pour nous sauver.
Il a rejoint le Soleil où l'attendait Aristote à la droite du Trés-Haut.

Je crois en l'Action Divine;
En la Sainte Eglise Aristotelicienne Romaine, Une et Indivisible;
En la communion des Saints;
En la rémission des péchés
En la Vie Eternelle.

AMEN


Puis elle s’écarta un peu , attendant que le frère Tuck lui remette le cierge dont avait parlé leur aumônier

_________________
Revenir en haut
Anseis


Hors ligne

Inscrit le: 13 Oct 2009
Messages: 285
Village: Moulins
PC: 8

MessagePosté le: 29/10/2011 01:12:13    Sujet du message: D'une cérémonie aux bords des routes Répondre en citant

L’aumônier avait commencé la cérémonie par la prière du pardon. Reprenant chaque mot à mi-voix, Anseis tentait, comme à chaque fois, de se rappeler ses péchés passés afin de donner à cette demande de pardon toute la sincérité requise.

Semias laissa le silence s’installer, probablement pour laisser à la petite assemblée de fidèles le temps de se recueillir, puis tourna son attention vers Legowen, l’invitant à réciter le Credo. Et alors que la sœur d’Elais s’exécutait d’une voix pieuse et assurée, le vagabond laissait les mots se former dans son esprit, le ramenant quelques années auparavant dans un monastère en Normandie.

Mais en ce jour, au lieu de garder ses paupières mi-closes comme à son habitude, son regard était rivé en direction de sa compagne qui, avec son sérieux et sa réserve habituels, écoutait avec attention, les yeux posés sur sa sœur et les lèvres murmurant chaque parole en écho.
Revenir en haut
Frere_Tuck


Hors ligne

Inscrit le: 10 Aoû 2011
Messages: 174
Village: Montluçon
Localisation IRL: Abbaye de Menat
PC: 8

MessagePosté le: 31/10/2011 10:49:26    Sujet du message: D'une cérémonie aux bords des routes Répondre en citant

Je me tenais à présent sur le côté de la tente et je saisis le cierge qui m'était réservé pour l'apporter à Dame Legowen. La cérémonie se déroule bien et l'aumonier se débrouillait très bien.

Une fois que Dame Legowen récita le credo, je m'avança vers elle et lui remets le cierge solennellement.
Je lut ensuite le texte de mon choix tiré du Livre des Vertus.


“Nous sommes certes enchaînées à la matière, certes soumis à ses lois, mais notre but est de tendre vers Toi, l’Esprit Éternel et Parfait. Donc, selon moi, le sens que Tu as donné à la vie est l’amour.” Alors Dieu dit: “Humain, puisque tu es le seul à avoir compris ce qu’était l’amour, Je fais de tes semblables Mes enfants. Ainsi, tu sais que le talent de ton espèce est sa capacité à M’aimer et à aimer tes semblables. Les autres espèces ne savent aimer qu’elles-mêmes.”
Revenir en haut
Beths
Noble du BA
Noble du BA

Hors ligne

Inscrit le: 29 Avr 2008
Messages: 605
Village: Thiers

MessagePosté le: 01/11/2011 10:56:34    Sujet du message: D'une cérémonie aux bords des routes Répondre en citant

Alors que cette guerre s'éternisait tout en semblant s'embourber quelque soit le côté sur lequel le regard pouvait se porter, elle avait néanmoins eu des aspects positifs, celui d'une amitié naissante entre deux femmes. La soeur de sa marraine et elle même. A force de côtoyer les mêmes remparts, à force d'arpenter les mêmes chemins, à force de regarder dans la même direction, à force de partager les mêmes silences, une compréhension et une certaine complicité était née. Sans compter qu'elle aimait également passer du temps avec son ancien secrétaire à qui elle devait la vie et pour lequel son respect était immense.
Oui, elle aimait passer du temps avec Elais et Anseis.

Et puis, elle avait eu loisir également d'échanger missive avec sa marraine, lui donnant quelques nouvelles de sa petite soeur, apprenant que la guerre lui avait fait de nouvelles cicatrices. Beths s'inquiétait fortement pour sa marraine malheureusement ... elle ne pouvait rien faire. Et aller la chercher pour la traîner en dehors de tout cela était inconcevable. Leg était soldat et agissait en soldat, se battant pour la cause de la Reyne ...

Dans sa dernière lettre toutefois, elle laissa entrevoir un espoir de se revoir. Celui d'une cérémonie. Un baptême. Dans la plus stricte intimité semblait-il, mais Leg avait jugé bon de l'inviter. Son sourire ne fit que s'agrandir.

Munie du plan où elle pourrait trouver la tente de cérémonie sur le campement ... Beths arriva ... en retard.
Evidemment vu le petit nombre de participants, son retard fut remarqué et l’aumônier lui jeta un regard noir. Léger toussotement, une rougeur marquée sur le front, quelques mots d'excuses


Je vous prie sincèrement d'accepter mes excuses pour ce retard ...

Et le rouge aux joues toujours de s'avancer et se placer vers l'arrière de la tente ... tout en adressant un timide sourire à sa marraine avec un haussement d'épaules caractéristiques je suis encore en retard et de sourire ensuite aux personnes présentes : la future baptisée, frère Tuck qu'elle avait eu chance de rencontrer à Bourges et avec lequel elle avait combattu, et Anseis.
Revenir en haut
Semias
Noble du BA
Noble du BA

Hors ligne

Inscrit le: 25 Avr 2008
Messages: 437
Village: Bourbon
PC: 8

MessagePosté le: 09/11/2011 20:52:10    Sujet du message: D'une cérémonie aux bords des routes Répondre en citant

Alors que la cérémonie se déroulait paisiblement, une entrée retint l'attention de l'aumônier qui, pour quelques courts instants, avait pu déléguer le cours de l'office à la future marraine et à Frère Tuck. Le nouvel arrivant se trouvant de fait à contre-jour, le Balsac dut plisser les yeux pour en reconnaître le visage. Il s'agissait de Beths, une femme qu'il avait déjà croisé, et qu'il connaissait davantage pour ce qu'elle était que pour qui elle était. Peut-être aussi parce qu'elle travaillait étroitement avec son oncle. La pauvre Dame dut toutefois prendre ces deux yeux plissés pour quelque reproche car elle s'excusa platement.

L'attention du Balsac avait fini par être tellement captée par l'arrivée qu'il prit un peu de temps à saisir que la cérémonie était vide, à présent, et qu'il lui fallait enchaîner sans plus tarder. Il reprit position derrière le pupitre de fortune et invita Legowen d'un geste de la main à reprendre place aux côtés de la baptisée.


"Par ces mots, Frère Tuck nous a conté comment Oane a prouvé son Amour au Très-Haut, cet Amour qui unit chaque membre de l'Eglise Aristotélicienne autour de la Foi. Mais il me semble qu'à trop parler, nous ne vous écoutons finalement que trop peu, Dame Elais. Pourquoi, vous, souhaitez-vous rejoindre la Grande Famille Aristotélicienne ?"



***********

[HRP] @ Elais : La future baptisée doit maintenant faire une déclaration solennelle de sa foi aristotélicienne. D'inspiration et de contenu libre, bien entendu Wink [/HRP]
_________________
~ Aumônier Semias ~
Garnison de Bourbon

Et pour Dieu, tapez "1" !
Revenir en haut
Contenu Sponsorisé






MessagePosté le: 08/12/2016 21:04:11    Sujet du message: D'une cérémonie aux bords des routes

Revenir en haut
Montrer les messages depuis:   
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    Caserne du Bourbonnais-Auvergne Index du Forum -> Caserne -> [arC]Archives communes -> Archives Chapelle Toutes les heures sont au format GMT + 1 Heure
Aller à la page: 1, 2  >
Page 1 sur 2

Sauter vers:  


Portail | Index | Créer un forum | Forum gratuit d’entraide | Annuaire des forums gratuits | Signaler une violation | Conditions générales d'utilisation
Powered by phpBB © 2001 phpBB Group
Traduction par : phpBB-fr.com
Chronicles phpBB2 theme by Jakob Persson (http://www.eddingschronicles.com). Stone textures by Patty Herford.
Marquer tous les forums comme lus
Voir les nouveaux messages depuis votre dernière visite