Caserne du Bourbonnais-Auvergne Index du Forum Caserne du Bourbonnais-Auvergne
Point de rassemblement de la Compagnie d'Ordonnance du Bourbonnais-Auvergne
 
 FAQFAQ   RechercherRechercher   MembresMembres   GroupesGroupes   S’enregistrerS’enregistrer 
 ProfilProfil   Se connecter pour vérifier ses messages privésSe connecter pour vérifier ses messages privés   ConnexionConnexion 

D'une cérémonie aux bords des routes
Aller à la page: <  1, 2
 
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    Caserne du Bourbonnais-Auvergne Index du Forum -> Caserne -> [arC]Archives communes -> Archives Chapelle
Sujet précédent :: Sujet suivant  
Auteur Message
Semias



Inscrit le: 25 Avr 2008
Messages: 437

MessagePosté le: 09/11/2011 20:52:10    Sujet du message: D'une cérémonie aux bords des routes Répondre en citant

PublicitéSupprimer les publicités ?
Revue du message précédent :

Alors que la cérémonie se déroulait paisiblement, une entrée retint l'attention de l'aumônier qui, pour quelques courts instants, avait pu déléguer le cours de l'office à la future marraine et à Frère Tuck. Le nouvel arrivant se trouvant de fait à contre-jour, le Balsac dut plisser les yeux pour en reconnaître le visage. Il s'agissait de Beths, une femme qu'il avait déjà croisé, et qu'il connaissait davantage pour ce qu'elle était que pour qui elle était. Peut-être aussi parce qu'elle travaillait étroitement avec son oncle. La pauvre Dame dut toutefois prendre ces deux yeux plissés pour quelque reproche car elle s'excusa platement.

L'attention du Balsac avait fini par être tellement captée par l'arrivée qu'il prit un peu de temps à saisir que la cérémonie était vide, à présent, et qu'il lui fallait enchaîner sans plus tarder. Il reprit position derrière le pupitre de fortune et invita Legowen d'un geste de la main à reprendre place aux côtés de la baptisée.


"Par ces mots, Frère Tuck nous a conté comment Oane a prouvé son Amour au Très-Haut, cet Amour qui unit chaque membre de l'Eglise Aristotélicienne autour de la Foi. Mais il me semble qu'à trop parler, nous ne vous écoutons finalement que trop peu, Dame Elais. Pourquoi, vous, souhaitez-vous rejoindre la Grande Famille Aristotélicienne ?"



***********

[HRP] @ Elais : La future baptisée doit maintenant faire une déclaration solennelle de sa foi aristotélicienne. D'inspiration et de contenu libre, bien entendu Wink [/HRP]
Revenir en haut
Elais


Hors ligne

Inscrit le: 30 Nov 2009
Messages: 196
Village: Moulins
Localisation IRL: Ailleurs
PC: 8

MessagePosté le: 11/11/2011 01:35:39    Sujet du message: D'une cérémonie aux bords des routes Répondre en citant

Elaïs accordait presque toute son attention sur sa sœur quand le soleil, poursuivant sa course céleste, inonda soudainement la tente, attirant cinq paires d'yeux vers l'entrée. Une silhouette baignée dans un halo de lumière s'y présentait. L'on aurait pu croire un instant à l'apparition d'un ange, cependant le petit toussotement gêné et les quelques mots d'excuses que l'arrivante prononça ne tardèrent à indiquer qu'il s'agissait de Beths.

Un sourire glissé sur les lèvres, n'osant bouger de sa place, la jeune femme suivit des yeux la dame de Gondole, la saluant discrètement au passage, jusqu'à ce qu'elle eût pris place, puis se tourna à nouveau vers l'aumônier qui s'adressait maintenant à elle.

Elle écouta avec attention la question alors qu'une certaine agitation commençait à s'emparer d'elle. "Pourquoi, vous, souhaitez-vous rejoindre la Grande Famille Aristotélicienne ?" Elle croisa ses mains derrière son dos afin de se donner une certaine contenance et laissa planer un court silence, le temps de la réflexion.

Pourquoi souhait-elle se faire baptiser ? Sage question, mais elle n'y avait jamais vraiment réfléchi... Gardant toujours une voix douce et sereine, elle se lança malgré tout dans une courte et simple réponse qu'elle souhaita compréhensible pour tous.


Mon père m'a élevée dans la foi aristotélicienne, et j'ai toujours vécu ainsi, faisant de chacun de ses préceptes un guide à mon existence. Mais, aux yeux des hommes, je ne suis que simple croyante, or dans mon cœur, mon âme, je suis depuis toujours une fervente fidèle, il est donc pour moi une évidence que le baptême est une étape importante pour concrétiser ce lien de foi devant dieu et les hommes.

Indiquant qu'elle avait terminé, un nouveau sourire figea ses lèvres alors que son regard interrogateur se portait sur l’aumônier.... Se satisferait-il d'une telle réponse ?
Revenir en haut
Semias
Noble du BA
Noble du BA

Hors ligne

Inscrit le: 25 Avr 2008
Messages: 437
Village: Bourbon
PC: 8

MessagePosté le: 16/11/2011 21:15:12    Sujet du message: D'une cérémonie aux bords des routes Répondre en citant

L'Aumônier avait écouté avec attention les mots de la demoiselle. Point de fioritures, juste l'essentiel, et lui n'en demandait pas mieux, en réalité. Car il avait souvent une "sainte" horreur des discours qui duraient trop longtemps, et où finalement, on ne se souvenait plus du début lorsqu'on en avait atteint la fin. Et pourtant il savait exceller dans l'exercice quand cela était nécessaire... Le Balsac saisit alors une coupe qu'il avait posée non loin de là sur un tabouret, et l'apporta avec délicatesse, celle-ci semblait bien remplie, y trempa le bout des doigts, et s'approcha de la future baptisée.

"Le rituel traditionnel prévoit un baptême par immersion. Toutefois, comme vous l'aurez sans doute remarqué, nous n'avons pas à disposition de bassine suffisamment vaste pour y faire entrer une personne en âge adulte. Qui plus est, avec ce mauvais vent qui souffle au dehors, je ne voudrais pas vous voir attraper quelque sale rhume. Le Très-Haut, dans sa grande mansuétude, ne devrait pas en prendre ombrage, soyez-en assurée !"

Il lui adressa un sourire rempli de malice comme il pouvait en être coutumier, en certaines circonstances, puis trempa à nouveau le bout des doigts de sa main dans la petite coupe afin d'apposer l'eau sur le front de la demoiselle.

"Elais, je vous baptise au nom de l’Eglise Aristotélicienne et au nom du Très-Haut, pour l’amitié de tous les Saints et pour l’amour du Père de l’Humanité."

D'un geste discret, il invita Legowen à transmettre le cierge à sa filleule.

"Sur vous aussi repose maintenant la survie de cette flamme de la Foi. Qu'icelle brille toujours en vous et puissiez vous allumer de nombreux brasiers de celle ci."

Se reportant sur Legowen...

"Quant à vous, Legowen, en votre qualité de marraine, ne laissez jamais Dame Elais s'égarer. Il en va de votre devoir ! Aidez-la à suivre le chemin de la Foi, de l’Amour et de l’Amitié, de l’Eglise Aristotélicienne, en somme."

Il laissa le temps aux deux femmes d'échanger un peu plus qu'un simple cierge tout en les observant.
_________________
~ Aumônier Semias ~
Garnison de Bourbon

Et pour Dieu, tapez "1" !
Revenir en haut
Anseis


Hors ligne

Inscrit le: 13 Oct 2009
Messages: 285
Village: Moulins
PC: 8

MessagePosté le: 20/11/2011 16:11:46    Sujet du message: D'une cérémonie aux bords des routes Répondre en citant

[ Le miracle du baptême ]

Assis et silencieux depuis le début de la cérémonie, Anseis cacha difficilement son émotion lorsque l’aumônier effleura le front de sa bien aimée. Par ce simple geste, anodin au plus, et les paroles qui l’accompagnaient, l’homme qui avait décidé de dédier sa vie au divin venait de changer venait de changer celle d’Elais à jamais.

Il savait bien sûr qu’elle resterait la douce et gente personne qu’il connaissait et aimait. Et, fervent croyante, il était peu probable que les principes inculqués par celui qui fut leur père changeassent en quelque point que ce soit.

Mais toutes ces constatations n’enlevaient rien à la solennité et l’importance du moment. En quelques secondes Elais était passée du statut de ‘simple’ croyante à fidèle et membre de la communauté Aristotélicienne. Et même si le vagabond savait que jamais le Seigneur n’aurait refusé accueillir un tel ange en son paradis solaire, il savait que certains humains pouvaient être moins tolérants ou compréhensifs.

Un sourire relevant ses lèvres, Anseis écouta sans vraiment les entendre les derniers mots de Semias qui avait invité Legowen à le rejoindre pour terminer la cérémonie.
Revenir en haut
Legowen
Capitaine
Capitaine

Hors ligne

Inscrit le: 26 Avr 2008
Messages: 13 149
Village: Montluçon
Localisation IRL: là ou ailleurs
PC: 8

MessagePosté le: 23/11/2011 16:40:20    Sujet du message: D'une cérémonie aux bords des routes Répondre en citant

Elle venait de réciter le credo puis de recevoir des mains de frère_ Tuck un cierge dont la flamme symbolisait l’entrée dans la lumière d’Aristote , l’entrée de sa petite sœur
Elle tourna son regard vers elle et se sentit émue de la voir si recueillie prête à recevoir le saint sacrement du baptême , à peine si elle avait suivi du regard l’entrée de Beths . Sa filleule avait provoqué dans la pénombre de la tente un rai de lumière , par l’écartement d’un des pans de toile aussi vite refermé dans un soucis de discrétion .Mais voilà , on a beau y faire , comment voulez- vous passer inaperçu lorsque le nombre se résume à quelques participants , pour une cérémonie voulue simple et intime ? aussi fut –elle suivie de 5 paires d’yeux , accompagnée de saluts ou d’un sourire d’une marraine ravie de voir qu’elle avait pu se libérer . Bien que Leg , sachant combien sa filleule appréciait sa future filleule humm ça promettait de joyeux mélanges si elle ne s’en tenait qu’à ces mots , était presque sûre de sa venue

Sur un geste de Sémias , elle reprit place auprès de sa sœur après avoir écouté frère Tuck lire un passage du livre des vertus qui lui rappela sa propre pastorale . Elle se revoyait dans le calme de l’église étudier ce texte et cette conviction profonde qui avait jailli , sans l’Amour dans son sens le plus large que vaudrait la vie ? Une pensée de profonde mélancolie se fit en elle pour ceux qui le refusait .

Elle ne dura cependant pas longtemps car Elais prit la parole pour dire en quelques mots simples sa profession de Foi avant que leur aumônier ne la baptise
Un souffle plus ou moins retenu lorsqu’il parla d’immersion, un demi-sourire ensuite et une nouvelle émotion en écoutant les paroles consacrant l’entrée de sa sœur chérie dans la grande famille d’Aristote
Elle lui remit alors le cierge dont le flamme légère et scintillante s’élevait droite et pure , prenant conscience de ce lien qu’elle créait , de ce passage de la Foi et de son engagement de guide spirituel

Pour ensuite la prendre dans ses bras


Te voilà dans notre chemin , parmi nous , tu ne peux savoir combien j’en suis émue


Leg embrassa la jeune femme puis s’écartant un peu plongea le gris dans les yeux sombres de sa sœur chuchotant comme une autre profession de Foi , réfléchie et solide

Si cette lumière symbolise ton entrée dans la Foi , elle représente aussi ce que je suis et serai si l’ombre voulait envahir ta vie et dans les autres moments plus joyeux bien sûr . Tu pourras toujours compter sur moi , où que tu sois et quelques soient les circonstances ………..


Paroles suivies d’un sourire en coin et d’une lueur amusée dans le gris , histoire d’ alléger un peu cette émotion , Leg étant quelqu’un de plutôt secret , cachant souvent sous un sourire ou un rire les sentiments profonds qu’elle pouvait ressentir


_________________
Revenir en haut
Elais


Hors ligne

Inscrit le: 30 Nov 2009
Messages: 196
Village: Moulins
Localisation IRL: Ailleurs
PC: 8

MessagePosté le: 30/11/2011 12:18:55    Sujet du message: D'une cérémonie aux bords des routes Répondre en citant

La réponse sembla satisfaire l'aumônier puisqu'elle se retrouva, un instant plus tard, baptisée...

Le front encore humide et malgré la terrible envie de l'essuyer qu'elle tentait de réprimer, elle prit le cierge et serra dans ses bras Legowen qui s'était à nouveau rapprochée, écoutant avec attention les mots murmurés. Un sourire sur les lèvres, elle eut un regard affectueux lorsque sa soeur eut terminé. Elle répondit sur un même ton que brisait légèrement l'émotion.


Merci... merci. Il en est de même pour toi, je serai toujours présente pour toi et les filles, et cela à tout moment.

Restant près de sa soeur, elle se tourna ensuite vers l'officiant et les personnes présentes. Elle en profita pour essuyer d'un revers de main l'eau que l'aumônier avait apposé sur son front. L'air n'était pas très chaud, les pans de la tente se soulevant sous les petites vagues de vent, elle sentait, à l'endroit même où se trouvait la marque de son baptême, un fin picotement dû au froid et cela était réellement gênant. Offrant un sourire à tous, un peu honteuse de son petit moment intime de réflexion sur son front qui l'avait laissée pensive et loin d'eux, elle reprit :

Mes remerciements à vous Aumônier Semias et Frère-Tuck pour cette cérémonie, ainsi qu'à vous, Anseis et Beths, d'avoir été présents en ce jour important.

Une étincelle de gratitude dans les yeux, elle scruta chaque paire d'yeux et ne prononça rien de plus. Elle n'avait jamais su faire de grands discours, surtout lorsqu'elle se trouvait dans une situation où ses sentiments prenaient le pas sur tout le reste -Et il lui avait été toujours difficile de laisser son cœur parler, même devant les personnes qu'elle aimait.

Elle prit une profonde inspiration, sentant déjà la chaleur monter à ses joues pour les colorer d'un rose embarrassé, pour ajouter d'une voix à peine audible en direction de Semias :


Hum... c'est fini ?
Revenir en haut
Semias
Noble du BA
Noble du BA

Hors ligne

Inscrit le: 25 Avr 2008
Messages: 437
Village: Bourbon
PC: 8

MessagePosté le: 03/12/2011 18:23:56    Sujet du message: D'une cérémonie aux bords des routes Répondre en citant

Le Balsac avait sourit lorsque les deux dames avaient échangé un peu plus qu'un simple cierge. Il hocha simplement la tête quand Elais le remercia, puis, pour répondre à la question posée à mi-voix, il ser pencha vers elle et entra dans son jeu.

"Oui, c'est fini, je vous libère !"
_________________
~ Aumônier Semias ~
Garnison de Bourbon

Et pour Dieu, tapez "1" !
Revenir en haut
Anseis


Hors ligne

Inscrit le: 13 Oct 2009
Messages: 285
Village: Moulins
PC: 8

MessagePosté le: 04/12/2011 00:46:24    Sujet du message: D'une cérémonie aux bords des routes Répondre en citant

Legowen s’était approchée de sa sœur pour la serrer dans ses bras puis lui murmurer quelques paroles qu’Anseis ne put entendre, et auxquelles la jeune baptisée répondit de façon tout aussi inaudible pour lui.

Elais se tourna vers la petite assemblée pour les remercier d’une phrase simple, qui suffit pourtant à emballer le cœur du vagabond. C’est ainsi qu’il l’avait toujours aimé et qu’il continuait de l’aimer, un peu plus chaque jour. Simple et timide, noble de cœur en tout instant et fidèle à ses principes.

Une boule se forma dans sa gorge alors qu’il écoutait un peu distraitement les paroles de son aimée. Tout son corps se tétanisait, lui refusant même de respirer. Avait-il donc le droit de faire preuve de tant d’égoïsme ? De la désirer si exclusivement au point d’en implorer le Seigneur même de lui donner ce qu’il ne méritait probablement pas.

La peur qui l’étreignait ne se relâcha que lorsqu’elle tourna son attention vers l’aumônier pour lui poser une question.


Hum… c’est fini ?

Tel un de ces collecteurs de perles lorsqu’ils remontent à la surface, Anseis quitta l’envoûtement des yeux de sa belle en une grande respiration qui le libéra assez pour qu’il put enfin se lever et se diriger un peu maladroitement vers l’élue de cette vie, toutes celles qu’il aurait pu avoir avant et, si Dieu le permettait, toutes celles qui suivraient.

L’étonnement qu’il lut dans les yeux d’Elais alors qu’il s’approchait d’elle s’accentua lorsqu’il prit les douces mains de la jeune femme dans les siennes et mit un genou à terre, un sourire crispé sur ses lèvres pour se donner courage.


[La question]

Elais, puissiez-vous me pardonner cette nouvelle folie comme vous avez eu la bonté de le faire pour mes précédentes. Mon aimée je n’ai été honnête en faignant n’être au courant pour cette cérémonie. C’est à ma demande que l’Aumônier Semias et votre Sœur ont accepté de l’organiser, pour mon plus grand bonheur.

Et cette demande était accompagnée d’une autre, plus personnelle et égoïste je le crains.

Elais, je vous aime et mon cœur sait que je n’aimerai jamais personne d’autre que vous d’un tel amour. Un amour si immense qu’il en est parfois douloureux, lorsque je me trouve loin de vous ou lorsque – pour une puérile et fugace raison j’ai le sentiment de vous être insupportable, mais qui rendrait ma vie vide de sens s’il disparaissait. Où que vous soyez, quoi que vous décidiez de faire demain, je sais que ma place est à vos côtés et nulle part ailleurs.


Anseis, sans quitter des yeux le regard de jais de la belle Elais, laissa une de ses mains descendre vers son mantel pour en retirer un petit écrin contenant deux anneaux de simple facture.



Je sais, ils ne sont même pas entièrement en or et d’autres pourraient vous offrir bien plus qu’un simple anneau. Je n’ai ni château, ni titre, ni même désir d’en avoir. Je n’ai rien d’autre à vous offrir qui n’est déjà vôtre car depuis toujours mon cœur et mon âme vous appartiennent. Mais aujourd’hui avec Dieu et tous les hommes pour témoin, je veux vous appartenir corps et âme pour l’éternité et que pareillement vous soyez mienne. Votre sœur dans sa grande bonté a approuvé et béni cette ma demande et l’aumônier Semias a accepté de nous unir, ici et maintenant, si tel était votre désir.

Elais, acceptez-vous de me prendre pour époux et en retour de devenir ma femme ?
Revenir en haut
Elais


Hors ligne

Inscrit le: 30 Nov 2009
Messages: 196
Village: Moulins
Localisation IRL: Ailleurs
PC: 8

MessagePosté le: 06/12/2011 22:36:40    Sujet du message: D'une cérémonie aux bords des routes Répondre en citant

"... je vous libère !" Les trois derniers mots avaient arraché un sourire de soulagement à la jeune femme. La cérémonie lui avait été agréable, mais en être le centre lui était très incommodant. Aussi souhaita-t-elle réunir chaque personne présente pour les remercier individuellement avant de s'éclipser.

La main sur le pan de sa houppelande pour la soulever légèrement, le sourire au bord des lèvres, Elaïs se retourna vers Beths et Anseis pour les inviter à se rapprocher quand elle fut surprise de se trouver nez à nez avec son bien-aimé. Prête à l'accueillir dans ses bras afin de lui faire part de la joie que provoquait sa présence, elle s'arrêta dans son élan et fixa un regard éperdu sur lui lorsqu'il mit un genou à terre attrapant ses mains pour les entourer des siennes.

Là, le temps sembla ralentir, se prolonger à l'infini, comme s'il eut voulu que les mots prononcés durant cet instant s'ancrent à jamais dans l'esprit de la jeune femme.


Elais, acceptez-vous de me prendre pour époux et en retour de devenir ma femme ?


Elle baissa les yeux sur leurs mains entrelacées, légèrement décontenancée, ne songeant qu'au temps qui soudainement avait reprit sa course. Certes, il était probant qu'un étrange chaos régnait dans la tête de la jeune femme -Il lui était impossible de changer cela dans ces moments- Angoisse, doute, hésitation, faisaient partie de ses états d'âme lorsqu'un choix lui était donné de changer son existence. Mais elle se refusa à s'y attarder maintenant et domina le tout aisément, sachant combien il était important qu'elle donnât une réponse ; et aux vues des fidèles sentiments qu'elle portait à cet homme depuis l'enfance, cette dernière était plus qu'évidente...

Le sourire marqué par la tendresse, elle incita Anseis, d'un geste empreint d'une grande douceur, à se relever pour lui faire face. Elle ne percevait rien d'autre que son souffle quand celui des autres s'estompait pour se confondre dans un lointain brouillard qui s’éloignait peu à peu. Sa main quitta le cocon de chaleur pour venir effleurer la joue masculine, pendant qu'elle plongeait ses deux pupilles sombres dans le regard tant aimé, assurant ainsi sa réponse qui s'avéra teintée d'une délicate émotion.


Oui, je l'accepte.
Revenir en haut
Semias
Noble du BA
Noble du BA

Hors ligne

Inscrit le: 25 Avr 2008
Messages: 437
Village: Bourbon
PC: 8

MessagePosté le: 05/01/2012 18:20:09    Sujet du message: D'une cérémonie aux bords des routes Répondre en citant

Le Balsac sourit. Il aurait donc davantage de travail pour le moment. Il s'y était attendu, il avait été prévenu de l'éventualité, mais le voir lui égaya l'esprit ! Après avoir laissé un certain temps aux gens présents afin qu'ils prennent conscience de l'engagement qui allait être scellé ce jour, il reprit la parole.

"Nous sommes réunis ici pour une seconde occasion particulière, le mariage de nos deux amis, Dame Elais et Sieur Anseis, que le Très-Haut a réuni, dans l'amour le plus profond. Avant d'aller plus loin, toutefois, il va me falloir le noms de vos témoins respectifs."
_________________
~ Aumônier Semias ~
Garnison de Bourbon

Et pour Dieu, tapez "1" !
Revenir en haut
Legowen
Capitaine
Capitaine

Hors ligne

Inscrit le: 26 Avr 2008
Messages: 13 149
Village: Montluçon
Localisation IRL: là ou ailleurs
PC: 8

MessagePosté le: 13/01/2012 17:12:14    Sujet du message: D'une cérémonie aux bords des routes Répondre en citant

Elle s’était légèrement écartée de sa sœur en voyant Anséis s’approcher . Elle était bien évidemment dans la confidence . Elles n’avaient plus de nouvelles de leur frère ainé , et pour cause . Ce qu’elle avait appris au château était sans doute la cause de son silence . Elle se doutait des raisons de sa décision , les comprenait , mais ne pouvait s’empêcher d’éprouver une certaine déception d’ avoir été informée ainsi et non par un courrier plus personnel de sa nouvelle résidence
Adversaires …… elle espérait qu’ils n’aient pas à se retrouver sur un champ de bataille

Bref , c’était donc à elle comme ainée d’Elais , qu’Anséis s’était adressé
Loin d’elle ces projets de mariages arrangés qui arrachaient parfois le cœur de deux êtres , à moins qu’ils ne se terminent par une fuite ou un couvent . Anséis était roturier ? et alors ? elle s’en moquait totalement du moment qu’il rendait sa sœur heureuse et puis Guy et elle n’avaient –ils pas été ainsi ? elle savait qu’il serait de son avis s’il pouvait émerger de cette langueur qui le prenait par moment , pour eux ce n'était pas un titre qui comptait loin de là , mais les actes et sur ce point Anséis avait prouvé sa valeur . Et si son frère tiquait et bien tant pis
Mais elle le connaissait et sa réaction serait surement dans leur sens , de toute façon il était mal placé pour lui dire quoique ce soit
Elle avait donc donné son accord plein et entier à Anséis . Elle n’aurait pu rêver mieux pour sa sœur chérie , sachant aussi l’amour que lui portait le jeune homme et se doutant que c’était réciproque , il n’y avait qu’à les voir comme en cet instant où ils semblaient seuls sur leur petit nuage
Elle aurait aussi bien pu rester contre sa sœur , ils ne s’en seraient pas rendu compte et elle sourit en voyant le couple , ne doutant aucunement de la réponse positive d’ Elais


Oui, je l'accepte.

Elle faillit lâcher un ouiiiiiiiii retentissant , se retint , repensa à la réaction de Guy lorsqu’elle avait dit les mêmes mots , des mois auparavant , et sourit d’un air amusé
Anséis , plus timide , comment pas difficile no mais ho ^^ , serait sans doute plus réservé , quoique l’amour ………
Son sourire s’accentua en pensant à son époux , c’était cela aussi deux êtres qui s’aimaient , restés liés en pensées quoiqu’il arrive, et elle espéra qu’il en serait de même pour les deux jeunes gens qui se faisaient face , ils étaient bien partis pour
Elle regarda Sémias qui avait l’air aux anges , ce qui si on y réfléchit est normal pour un aumônier . Aumônier qui posa la question qui tue



Avant d'aller plus loin, toutefois, il va me falloir le noms de vos témoins respectifs."

Le gris se reporta aussitôt vers Anséis qui avait surement dû prévoir ce moment


_________________
Revenir en haut
Anseis


Hors ligne

Inscrit le: 13 Oct 2009
Messages: 285
Village: Moulins
PC: 8

MessagePosté le: 17/02/2012 16:27:15    Sujet du message: D'une cérémonie aux bords des routes Répondre en citant

[pour la vie…]

Le dernier mot qui avait quitté les lèvres du vagabond les avait scellées, retenant au passage l’angoisse qui n’avait pu s’empêcher de naitre et déjà accélérait les battements de son cœur. Anseis n’avait pensé au-delà de la bénédiction de Legowen et la promesse d’organisation de Semias. Il s’était avancé vers la belle Elais, se laissant guider par son amour, et ses paroles s’étaient contentées de refléter son âme. S’il ne savait qu’une chose avec une certitude encore plus grande que le Soleil, c’était qu’il l’aimait. Plus que la raison ne le permettait. Il ne doutait de l’amour réciproque, tout aussi grand, de sa dulcinée.

Mais en tel instant, malgré toute son assurance quelques secondes auparavant, comment empêcher sa gorge de s’assécher, ses lèvres de trembler, son cœur de s’emballer ? Comment faire taire cette sournoise inquiétude qui abusait de chaque seconde pour créer multiples doutes, questions et scénarios ?

Elais n’était simple femme, ou même semi-angélique. Aurait-elle pu sinon procéder à tel miracle ? Il lui suffit d’un sourire et d’un mouvement pour qu'il se relevât les doutes annihilés par l’onyx des yeux de la belle avant même qu’ils ne pussent se concrétiser. Esclave des pupilles, il sentit sans pouvoir la voir la douce main de la jeune femme caresser la peau un peu rude et hâlée de son visage et devina plus qu’il n’entendit ce que les si merveilleuses lèvres prononcèrent.


Oui, je l’accepte

Dans une explosion de joie, aussi déraisonnée que soudaine et que rien ne semblait pouvoir arrêter, la bête qui sommeillait en Anseis se réveilla, envahisant l’ancien de la Meute. L’instinct n’avait cependant rien de sanguinaire ou dangereux. C’était une joie vibrante et animale, née du fin fond des âges qui, pour la première fois, permettait à ses deux aspects de s’unir harmonieusement et ne former plus qu’un. Ses sens accrus par cette nouvelle expérience lui permettaient d’admirer son aimée comme jamais auparavant si rayonnante et divine qu’il semblait sacrilège de ne serait-ce que la regarder. Mais en cet instant là et pour tous ceux qui suivraient l’homme était prêt à vivre dans l’impiété et s’abreuver aux délices offerts.

Dans un égoïsme propre aux amoureux, les deux amants partagèrent ce moment en un silence étourdissant, mais qui ne pouvait tromper quiconque les observant. La force qui se dégageait de l’invisible bulle formée autour d’eux était plus assourdissante que toutes les cloches de Notre Dame réunies. Il ne faisait aucun doute maintenant qu’ils étaient unis devant Dieu et les hommes, d’un lien qui jamais ne pourrait se briser.

L’aumônier dans sa sagacité l’avait sans nul doute remarqué et comprenait qu’il était plus que temps d’officialiser cette union aussi, reprit-il parole.


Nous sommes réunis ici pour une seconde occasion particulière, le mariage de nos deux amis, Dame Elais et Sieur Anseis, que le Très-Haut a réuni, dans l'amour le plus profond. Avant d'aller plus loin, toutefois, il va me falloir le noms de vos témoins respectifs.

Avec difficulté, l’âme unique se sépara de nouveau pour rejoindre les corps respectifs, chaque conscience emportant avec elle partie de l’autre. Anseis se contenta d’acquiescer d’un mouvement de tête puis se retourna vers l’audience composée d’un moine et deux femmes. Mais connaissant la pureté de cœur et bonté d’âme des dames de Gondole et Chaptuzat, il se dit qu’il n’aurait pu souhaiter meilleure compagnie pour un tel moment. Un sourire gêné releva ses lèvres alors que ses joues s’empourpraient.

Dame Legowen, Dame Beths, je m’excuse de vous demander ainsi sans vous avoir prévenu auparavant mais nous serions honorés et extrêmement heureux si vous acceptiez d’être témoins de notre union en ce jour.
Revenir en haut
Contenu Sponsorisé






MessagePosté le: 03/12/2016 10:34:06    Sujet du message: D'une cérémonie aux bords des routes

Revenir en haut
Montrer les messages depuis:   
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    Caserne du Bourbonnais-Auvergne Index du Forum -> Caserne -> [arC]Archives communes -> Archives Chapelle Toutes les heures sont au format GMT + 1 Heure
Aller à la page: <  1, 2
Page 2 sur 2

Sauter vers:  


Portail | Index | Créer un forum | Forum gratuit d’entraide | Annuaire des forums gratuits | Signaler une violation | Conditions générales d'utilisation
Powered by phpBB © 2001 phpBB Group
Traduction par : phpBB-fr.com
Chronicles phpBB2 theme by Jakob Persson (http://www.eddingschronicles.com). Stone textures by Patty Herford.
Marquer tous les forums comme lus
Voir les nouveaux messages depuis votre dernière visite