Caserne du Bourbonnais-Auvergne Index du Forum Caserne du Bourbonnais-Auvergne
Point de rassemblement de la Compagnie d'Ordonnance du Bourbonnais-Auvergne
 
 FAQFAQ   RechercherRechercher   MembresMembres   GroupesGroupes   S’enregistrerS’enregistrer 
 ProfilProfil   Se connecter pour vérifier ses messages privésSe connecter pour vérifier ses messages privés   ConnexionConnexion 

Messes à la Chapelle
Aller à la page: <  1, 2, 312, 13, 14, 15, 16, 17  >
 
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    Caserne du Bourbonnais-Auvergne Index du Forum -> Caserne -> [arC]Archives communes -> Archives Chapelle
Sujet précédent :: Sujet suivant  
Auteur Message
kaitlyne



Inscrit le: 13 Mai 2008
Messages: 615

MessagePosté le: 31/08/2008 14:18:15    Sujet du message: Messes à la Chapelle Répondre en citant

PublicitéSupprimer les publicités ?
Revue du message précédent :

kaitlyne revenant de Clermont d'ou elle a escortée l'aumonier e nouvelle abbesse de Thiers, vient a la chapellle a l'office et se recueillir.
elle entre dans la chapelle, se signe, s'installe prés du sergent chef Pythagore et s'agenouille pour prier.

elle reprends le credo :


Je crois au Trés-Haut, omniscient et tout puissant,
Créateur du Tout et des petits riens, du Ciel et de la Terre,
Des Enfers et du Paradis, et des jours languissants,
Juge de notre âme à l'heure de notre mise sous terre.

Et en Aristote, son premier prophète,
le fils de Nicomaque et de Phaetis,
envoyé pour enseigner la sagesse
et les lois divines de l'Univers aux hommes égarés.

Je crois aussi en Christos, son second prophète,
Beau parleur, né de Maria et de Giosep.
Il a voué sa vie à nous montrer le chemin du Paradis.
C'est ainsi qu'après avoir souffert sous Ponce,
Il est mort dans le martyr pour nous sauver et monter très haut.
Il a rejoint le Soleil où l'attendait Aristote à la droite du Très-Haut...


quand l'office fut fini alla saluer sa nouvelle abbesse :

bonjour abbesse Monicaa, soyez la bienvenue a Thiers, je suis fiere de vous avoir servi d'escorte jusqu'ici, ce fut un honneur pour moi de le faire........

kait s'incline devant Monicaa
Revenir en haut
Monicaa


Hors ligne

Inscrit le: 03 Juil 2007
Messages: 857
Village: Clermont

MessagePosté le: 07/09/2008 11:01:08    Sujet du message: Messes à la Chapelle Répondre en citant

«Chers amis, chers frères et soeurs d'armes, nous voici réunis, en ce dimanche septième jour du mois de septembre 1456, Jour de la Sainte Reine, ayons une pensée por la mémoire de notre Bonne Reyne qui s'en fut laisant un grand désarroi parmi ses sujets très aristotéliciens...
…Monicaa accueillit les fidèles ..

Monicaa avait donc revêtu sa cape de cérémonie


Chantons : http://198.62.75.1/www2/cantgreg/cantus/al_non_vos_relinquam.mp3
Venez chers paroissiens de Thiers, enfants aristotéliciens, écoutez le message de l’amour prôné par Aristote et mis en œuvre par Christos ! Aujourd’hui en ce dimanche septième jour de septembre 1456, jour de la Sainte Reine, nous avons une pensée pour notre bonne Reyne qui s’en fut, laissant ses sujets en désarroi. Que nous dit le Livre des vertus :

Lecture de L’éclipse VIII : La résurrection
Citation:

1 Cette voix que j’entendis, alors que je me trouvais en compagnie d’Aristote et de Christos, était calme et pénétrante. Ils m’expliquèrent que c’était Dieu Lui-même qui allait me poser la question. J’allai enfin savoir laquelle était-ce. La voix divine me dit: “Toi, l’humain que les tiens nomment Sypous, tu es venu à Moi, découvrant tout ce qu’un humain pourra connaître après sa mort. Tu as visité chacun des sept Enfers, où tu as rencontré chacun des Princes-démons, qui se sont présentés à toi, conformément à Ma volonté. Qu’as-tu retenu de tes périples ?”

2 Je répondis: “J’ai compris le sens du Salut. Lorsqu’un humain a vécu dans la vertu, s’étant ainsi conformé à Ta divine parole, transmise par le prophète Aristote et par Christos, le messie, Tu lui accordes le droit d’accéder en ces lieux, au Paradis, au sein du soleil. S'il se détourne de la vertu, refusant d’écouter Ta divine parole, qu’il s’abandonne aux plaisirs terrestres, à l’égoïsme, à la tentation, à de fausses divinités, Ton infinie sagesse t’amène à l’envoyer en Enfer, dans la lune, pour y être puni pour l’éternité. Tu nous aimes, mais c’est également à nous de T’aimer.”

Oui il nous appartient de faire un choix, « LE » choix de la vie vertueuse et digne, dans le respect des préceptes qu’Aristote nous a enseigné. Seul le chemin vertueux et digne de l’amour fraternel, vous conduira à l’amitié aristotélicienne, sur ce chemin, que par votre baptême, vous vous êtes engagés à suivre…
[/quote]
Monica quitte le Lutrin, et se place derrière l’autel improvisé pour la célébration

sous la lumière divine
URL=http://imageshack.us]
[/URL]
…et récite le crédo aristotélicien :[/i[
[b]« Je crois en Dieu, le Très-Haut tout puissant,
Créateur du Ciel et de la Terre,
Des Enfers et du Paradis,
Juge de notre âme à l'heure de la mort.

Et en Aristote, son prophète,
Le fils de Nicomaque et de Phaetis,
Envoyé pour enseigner la sagesse
Et les lois divines de l'Univers aux hommes égarés.

Je crois aussi en Christos,
Né de Maria et de Giosep.
Il a voué sa vie à nous montrer le chemin du Paradis.
C'est ainsi qu’après avoir souffert sous Ponce,
Il est mort dans le martyr pour nous sauver.
Il a rejoint le Soleil où l'attendait Aristote à la droite du Trés-Haut.

Je crois en l'Action Divine ;
En la Sainte Eglise Aristotélicienne Romaine, Une et Indivisible ;
En la communion des Saints ;
En la rémission des péchés ;
En la Vie Eternelle. »

AMEN [/b]

Monicaa procède au partage de l'amitié aristotélicienne ...


et verse dans une coupe…
(i]… du bon vin

Allez dans la paix et l’amitié Aritotélicienne, que le Très-Haut vous garde sous sa bienveillance, et tâchez de respecter votre engagement de toujours garder votre lumière baptismale
aussi pure que vous l’avez reçue !


Puisse la Fraternelle sagesse infinie d’Aristote vous illuminer dans la gloire du Très-Haut, je vous demande de rester unis par l'esprit, solidaires dans vos actions, raffermis dans vos idées, pour le bien de la COBA, comme pour notre Duché du Bourbonnais Auvergne ! Pour Ba_Raka !

- Allez dans la paix d’Aristote, donnez-vous chacun un signe de paix et d’amitié, au nom de la fraternité aristotélicienne ! Ce sont les deux seuls fruits de notre foi de soldats ! Vive le Bourbonnais - Auvergne !
_________________

Filleule de Modjo et de Nèvenoë....
Revenir en haut
Somara


Hors ligne

Inscrit le: 19 Fév 2008
Messages: 300
Village: Murat

MessagePosté le: 07/09/2008 15:58:48    Sujet du message: Messes à la Chapelle Répondre en citant


*Somara avant d' aller au dispensaire arrêta a la petite chapelle afin d’entendre l homélie d’abbesse Monica , assise sur le petit banc elle écoute avec attention celle-ci le sourire aux lèvres et les deux mains sur son ventre arrondi par la grossesse. Puis enfin récita la priere... *


Code:

[b]« Je crois en Dieu, le Très-Haut tout puissant,
Créateur du Ciel et de la Terre,
Des Enfers et du Paradis,
Juge de notre âme à l'heure de la mort.

Et en Aristote, son prophète,
Le fils de Nicomaque et de Phaetis,
Envoyé pour enseigner la sagesse
Et les lois divines de l'Univers aux hommes égarés.

Je crois aussi en Christos,
Né de Maria et de Giosep.
Il a voué sa vie à nous montrer le chemin du Paradis.
C'est ainsi qu’après avoir souffert sous Ponce,
Il est mort dans le martyr pour nous sauver.
Il a rejoint le Soleil où l'attendait Aristote à la droite du Trés-Haut.

Je crois en l'Action Divine ;
En la Sainte Eglise Aristotélicienne Romaine, Une et Indivisible ;
En la communion des Saints ;
En la rémission des péchés ;
En la Vie Eternelle. »

AMEN


A la fin de messe , Soma avança doucement vers l Abbesse souriante , afin de ce présenter a elle



Bonjour , je voulais vous remercier en premier lieu pour votre messe...mais aussi me présenter à vous .

Je me nomme Somara , soldat, mais aussi médecin à Murat a ma clinique privé , et infirmière ici au Dispensaire à Murat conçu que pour nos hommes et femmes de l armée locale de la Coba .

Si vous passez, arrêter, il me fera plaisir de vous faire visiter!



Soma lui souriait toujours
_________________
Revenir en haut
Monicaa


Hors ligne

Inscrit le: 03 Juil 2007
Messages: 857
Village: Clermont

MessagePosté le: 09/09/2008 20:54:34    Sujet du message: Messes à la Chapelle Répondre en citant

Monicaa affiche un sourire à Somara avant de lui répondre gentiment... Smile
-" Je vous remercie Somara fréquentation à la messe. Votre fevreur vous honore, et votre ami... votre "promis" devrait s'inspirer de votre dévotion ! J'irai volontiers vous rendre visite à l'hospital, promis !
A bientôt je crois, j'ai aussi des muratais qui sont de fervents aristotéliciens, nous allons satisfaire à leurs désirs de devenir des fidèles du Très-Haut. Ainsi il se prépare des mariages ? Murat est une charmante ville et une garnison superbement tenue par la Sergent-Chef Worwick ! Nous nous reverrons bientôt je pense"
Very Happy
...Et Monicaa prit congé de Somara qui rentrait dans sa garnison.....
_________________

Filleule de Modjo et de Nèvenoë....
Revenir en haut
Monicaa


Hors ligne

Inscrit le: 03 Juil 2007
Messages: 857
Village: Clermont

MessagePosté le: 14/09/2008 11:39:48    Sujet du message: Messes à la Chapelle Répondre en citant

«Chers amis, chers frères et soeurs d'armes, nous voici réunis, en ce dimanche quatorzième jour du mois de septembre 1456, Jour de la Sainte Croix, élevons notre foi aristotélicienne....
…Monicaa accueillit les fidèles ..

Monicaa avait donc revêtu sa cape de cérémonie


Chantons : http://198.62.75.1/www2/cantgreg/cantus/al_non_vos_relinquam.mp3
Venez enfants aristotéliciens, écoutez le message de l’amour prôné par Aristote et mis en œuvre par Christos ! Aujourd’hui en ce dimanche quatorzième jour de septembre 1456, jour de la Sainte Croix, écoutons la parole du Livre des Vertus :

Lecture de L’éclipse I 3 - 4 : La Lune
Citation:


La journée semblait belle, mais la présence de la lune dans le ciel en plein jour m’inquiétait. Alors que le soleil était le lieu destiné à accueillir les justes après leur jugement, la lune était le futur lieu de supplice des pécheurs. Le premier était surnommé Paradis, alors que la seconde était appelée Enfer. Le rapprochement de ces deux astres divins en pleine journée ne pouvait qu’être annonciatrice de grands malheurs.

Je me baissais pour admirer une petite fleur des prés, mais l’obscurité était telle que je ne pouvais plus la distinguer. L’obscurité, me dis-je? Comment pouvait-il y avoir la moindre obscurité pendant une si belle journée, alors que le soleil était à son apogée? Je levai les yeux au ciel et fus saisi d’horreur: la lune masquait maintenant le soleil, empêchant la divine lumière, source de vie, d’éclairer le monde. Seul un sinistre halo couleur de feu, ceignant l’astre de nuit, témoignait encore de la présence de l’astre de jour…
[/quote]
En ce jour de la Sainte Croix, j’ai choisi ce texte symbolique pour vous rappeler que les vertus issues des préceptes aristotéliciens, mis en oeuvre par Christos, sont ici symbolisés par le soleil, lieu de rédemption de notre âme. La Lune venant éclipser l’astre solaire, signifie que les perversions et les autres tentations de la bête sans nom pourraient venir assombrir votre vie si vous n’y prenez garde ! Alors veillez à garder la lumière symbolique qui vous a été donnée lors de votre baptême, c’est le seul chemin vertueux pouvant vous conduire au Soleil divin !

Monica quitte le Lutrin et récite le crédo aristotélicien :[/i[
[b]« Je crois en Dieu, le Très-Haut tout puissant,
Créateur du Ciel et de la Terre,
Des Enfers et du Paradis,
Juge de notre âme à l'heure de la mort.

Et en Aristote, son prophète,
Le fils de Nicomaque et de Phaetis,
Envoyé pour enseigner la sagesse
Et les lois divines de l'Univers aux hommes égarés.

Je crois aussi en Christos,
Né de Maria et de Giosep.
Il a voué sa vie à nous montrer le chemin du Paradis.
C'est ainsi qu’après avoir souffert sous Ponce,
Il est mort dans le martyr pour nous sauver.
Il a rejoint le Soleil où l'attendait Aristote à la droite du Trés-Haut.

Je crois en l'Action Divine ;
En la Sainte Eglise Aristotélicienne Romaine, Une et Indivisible ;
En la communion des Saints ;
En la rémission des péchés ;
En la Vie Eternelle. »

AMEN [/b]

Monicaa procède au partage de l'amitié aristotélicienne ...


et verse dans une coupe…
(i]… du bon vin

Allez dans la paix et l’amitié Aritotélicienne, que le Très-Haut vous garde sous sa bienveillance, et tâchez de respecter votre engagement de toujours garder votre lumière baptismale
aussi pure que vous l’avez reçue !


Puisse la Fraternelle sagesse infinie d’Aristote vous illuminer dans la gloire du Très-Haut, je vous demande de rester unis par l'esprit, solidaires dans vos actions, raffermis dans vos idées, pour le bien de la COBA, comme pour notre Duché du Bourbonnais Auvergne ! Pour Ba_Raka !

- Allez dans la paix d’Aristote, donnez-vous chacun un signe de paix et d’amitié, au nom de la fraternité aristotélicienne ! Ce sont les deux seuls fruits de notre foi de soldats ! Vive le Bourbonnais - Auvergne !
Cérémonie de Baptême en la Chapelle ….
Citation:

La cérémonie se poursuit pour le baptême de Anastasia, Noucky et Julius_Pécore, tous de la Garnison de Murat, ici : http://caserne-ba.xooit.com/t5390-Bapteme-de-Julius-Anasthasia-et-Noucky.ht…

_________________

Filleule de Modjo et de Nèvenoë....
Revenir en haut
Anasthasia789
Invité

Hors ligne




MessagePosté le: 14/09/2008 11:54:09    Sujet du message: Messes à la Chapelle Répondre en citant

Anasthasia arriva pour la première fois, et pas la dernière à la messe. Elle s'installa silencieusement dans les rangs écoutant. Puis récitant le crédo :

« Je crois en Dieu, le Très-Haut tout puissant,
Créateur du Ciel et de la Terre,
Des Enfers et du Paradis,
Juge de notre âme à l'heure de la mort.

Et en Aristote, son prophète,
Le fils de Nicomaque et de Phaetis,
Envoyé pour enseigner la sagesse
Et les lois divines de l'Univers aux hommes égarés.

Je crois aussi en Christos,
Né de Maria et de Giosep.
Il a voué sa vie à nous montrer le chemin du Paradis.
C'est ainsi qu’après avoir souffert sous Ponce,
Il est mort dans le martyr pour nous sauver.
Il a rejoint le Soleil où l'attendait Aristote à la droite du Trés-Haut.

Je crois en l'Action Divine ;
En la Sainte Eglise Aristotélicienne Romaine, Une et Indivisible ;
En la communion des Saints ;
En la rémission des péchés ;
En la Vie Eternelle. »

AMEN
Revenir en haut
Somara


Hors ligne

Inscrit le: 19 Fév 2008
Messages: 300
Village: Murat

MessagePosté le: 14/09/2008 15:38:42    Sujet du message: Messes à la Chapelle Répondre en citant

Soma et son Julius était a la messe , et repeta apres Monica le credo



« Je crois en Dieu, le Très-Haut tout puissant,
Créateur du Ciel et de la Terre,
Des Enfers et du Paradis,
Juge de notre âme à l'heure de la mort.

Et en Aristote, son prophète,
Le fils de Nicomaque et de Phaetis,
Envoyé pour enseigner la sagesse
Et les lois divines de l'Univers aux hommes égarés.

Je crois aussi en Christos,
Né de Maria et de Giosep.
Il a voué sa vie à nous montrer le chemin du Paradis.
C'est ainsi qu’après avoir souffert sous Ponce,
Il est mort dans le martyr pour nous sauver.
Il a rejoint le Soleil où l'attendait Aristote à la droite du Trés-Haut.

Je crois en l'Action Divine ;
En la Sainte Eglise Aristotélicienne Romaine, Une et Indivisible ;
En la communion des Saints ;
En la rémission des péchés ;
En la Vie Eternelle. »

AMEN

_________________
Revenir en haut
Monicaa


Hors ligne

Inscrit le: 03 Juil 2007
Messages: 857
Village: Clermont

MessagePosté le: 21/09/2008 19:03:09    Sujet du message: Messes à la Chapelle Répondre en citant

En ce dimanche matin, vingt et unième jour de septembre, Monicaa accueille les fidèles en la Chapelle Saint Nicola£ide de la Coba

Mes chers frères d'armes, mes amis, nous traversons un épreuve en cette crise de confiance bien temporelle. La Coba est dans la tourmente, je vous demande de garder confiance en l'Etat-Major, mieux à même, en ce cas d'espèce, de faire le choix de la Loyauté et de l'honnêteté pour le B-A. En cette veille de la Sainte Boulasse, je vais essayer de vous définir ce qu’est la fraternité…:

Citation:
L’homme est un animal, certes doté d’un esprit capable de raisonner, mais il n’échappe pas à son instinct grégaire . Ce grégarisme remonte à l’existence des premiers hommes, forcés de chasser en meute, afin d’améliorer le résultat de la chasse, ou même de guerroyer avec la tribu voisine, soit pour étendre le territoire de chasse, soit pour se disputer les femmes. Vous constaterez tous la nécessité vitale de s’unir et se regrouper pour demeurer victorieux ou mener à bien les objectifs communs. Ainsi sont apparues les « troupes ou hordes », avec leurs « tribus », et leurs « castes », puis chez nous aussi, les « dynasties » dirigistes, pour enfin nous faire prendre conscience de l’universalité du monde (ou macrocosme). Cet énoncé est édifiant dans la construction de nos modes de pensées. Je ne reviendrais pas sur les instincts grégaires, mais il nous fallait bien admettre que cet instinct animal, nous incite toujours à nous rassembler entre « alliés » pour améliorer l’efficacité de notre défense. La première cellule familiale ne peut pas être en nombre suffisant, il faut donc faire appel à des « amis ou familles amies » pour atteindre un nombre efficient et nous défendre, ou se faire entendre et respecter, dans un groupe ou société constituée. Ce groupe ou société doit être dirigée, gouvernée, pour mettre en commun et ordonner les efforts individuels, et en tirer un résultat conséquent. Il nous faut donc « choisir » puis «accepter ou élire», des amis aux postes de commandement, qui feront fonctionner le gouvernement, à qui nous prêteront notre concours pour le bien collectif. Ceci est le plus pur énoncé des facteurs communs régissant les peuples des nations.
En appliquant ce raisonnement à vous-même, vous trouverez facilement les membres de votre famille ; vous nommerez aussi aisément la liste de vos amis ; mais après une plus mûre réflexion , parmi vos amis vous dénombrerez quelques privilégiés avec qui vous êtes plus intimes ; mais surtout sur les quelques amis intimes que vous avez en mémoire, je vous demande d’examiner, s’il y en a, ceux avec qui vous seriez prêts à TOUT partager en toute circonstance…… ceux là appartiennent à votre « fratrie », c’est à dire qu’ils vous sont semblables , ils partagent votre enthousiasme comme votre peine, et qui s’associent spirituellement par le fondement de l’esprit à une conception de la Vie dans son ensemble, quitte à en payer le prix….jusqu’à la mort !

Ce bel instinct naturel de l’amitié fraternelle, s’est désagrégé à cause des vices et atavismes humains. La position sociale, le pouvoir, l’argent, ont corrompu peu à peu nos belles valeurs morales en un triste et avide matérialisme ! L’homme est devenu vaniteux, cupide, imbu de sa personne et parfaitement indifférent au sort de ceux qui paraissent plus faibles « socialement ». Les amis ou connaissances qui ne peuvent plus apporter un bénéfice existenciel quelconque, ne sont plus fréquentables et donc sont rejetés du « cercle » des amis ou connaissances….
La fraternité est un des viatiques pour bien vivre et de savoir - vivre en PAIX avec nos semblables. Pourquoi un pèlerin s’en va avec un ordre chevaleresque ou non, avec pour seule ambition de soulager les souffrances de peuples sous le joug de potentats, alors qu’il ne les connaît pas à priori, si ce n’est cet Amour fraternel pour l’Homme en général ? Pourquoi un autre va animer et constituer une confrérie ou une guilde, pour lutter contre la famine, ou la peste, si ce n’est pour assouvir ses convictions humanistes en pure fraternité Universelle ? Et ce parfait inconnu qui dépose dans les mains d’un curé de paroisse, une bourse lourdement lestée d’écus, pour apporter une aide matérielle et un confort apparent aux mendiants de la ville…. Quels motifs nous poussent à agir ainsi si ce n’est l’Amour de la Vie en sa globalité.
En réalité certains d’entre nous ont déjà compris que la Vie est une Œuvre en marche qu’il nous faut accomplir de notre mieux. La fraternité est un des plus sûrs moyens d’y parvenir. L’aide de ses semblables est indispensable pour parvenir à ce « Grand’œuvre » qui nous est assigné par le Très-Haut. Sans cet amour infini, ce respect fraternel qui nous unit, la totale transparence de nos actes de nos pensées et notre Être, devant nos frères rassemblés, comment pourrions-nous accomplir ce qui nous est demandé dans l’harmonie et la paix ? Aucune Œuvre, aussi parfaite soit-elle ne peut être durable si elle n’a pas été conçue avec ces trois critères essentiels : Amour, Enthousiasme, Fraternité.
Ainsi il nous est permis d’enseigner avec nos coutumes anciennes, les vertus comme la tempérance, la tolérance, la charité, la loyauté et le détachement. Oui nos actions aussi belles soit-elles, doivent être conduites dans le désintéressement total. N’oublions pas que la charité est un devoir, mais seule l’obole est sacrée ! N’attendons pas qu’un ami nous demande de l’aider, mais soyons prévenants et anticipons sa demande, si cela est possible, l’action n’en sera que plus efficace ! La Fraternité est le ciment de la volonté qui noie la haine, lie les passions dans l’enthousiasme, et nous donne la sagesse et la liberté de nos pensées et de nos actes ! Enfin c’est l’Amour tel qu’il est décrit dans le Livre des Vertus, entre Dieu et ses « enfants », un amour multidirectionnel, bienfaisant et vivifiant ! La Fraternité que nous nous devons de développer doit atteindre les cœurs des fidèles, et leur montrer que là où est la Lumière de vérité, là est l’HOMME sage et pur, doté d’un Amour infini !
La Fraternité est ancienne, car elle est née avec l’homme, par instinct ; elle est noble car elle est désintéressée ; elle est impérissable car elle est issue de la tradition de notre espèce ; elle est transmissible et visible, car elle est issue de l’abnégation des grands bâtisseurs, de grands chef-d’œuvres et édifices que nous pouvons encore voir des siècles après !


En ce jour veille de la Sainte Boulasse, j’ai choisi ce texte symbolique pour vous rappeler que la boulasse se cultive tous les jours, dans ce choix fraternel de la vie ! Alors veillez à garder la lumière symbolique qui vous a été donnée lors de votre baptême, c’est le seul chemin vertueux pouvant vous conduire au Soleil divin !

Monica revient devant l'Autel improvisé pour la célébration

sous la lumière divine
URL=http://imageshack.us]
[/URL]
…et récite le crédo aristotélicien :
« Je crois en Dieu, le Très-Haut tout puissant,
Créateur du Ciel et de la Terre,
Des Enfers et du Paradis,
Juge de notre âme à l'heure de la mort.

Et en Aristote, son prophète,
Le fils de Nicomaque et de Phaetis,
Envoyé pour enseigner la sagesse
Et les lois divines de l'Univers aux hommes égarés.

Je crois aussi en Christos,
Né de Maria et de Giosep.
Il a voué sa vie à nous montrer le chemin du Paradis.
C'est ainsi qu’après avoir souffert sous Ponce,
Il est mort dans le martyr pour nous sauver.
Il a rejoint le Soleil où l'attendait Aristote à la droite du Trés-Haut.

Je crois en l'Action Divine ;
En la Sainte Eglise Aristotélicienne Romaine, Une et Indivisible ;
En la communion des Saints ;
En la rémission des péchés ;
En la Vie Eternelle. »

AMEN


Monicaa procède au partage de l'amitié aristotélicienne ...


et verse dans une coupe…
(i]… du bon vin[/i]

Allez dans la paix et l’amitié Aritotélicienne, que le Très-Haut vous garde sous sa bienveillance, et tâchez de respecter votre engagement de toujours garder votre lumière baptismale ...
aussi pure que vous l’avez reçue !


J'ai confiance en vous, j'ai confiance en l'Etat-Major, je renouvelle mes engagements de serment de fidélité de de discipline envers la hiérarchie... Ce n'est pas une tempête bien temporelle qui me fera changer mes serments ! La vérité et le courage sont nos armes, alors servez-vous de ces armes pour que l'indignation que nous avons atteigne l'auteur des félonies ! Bonne semaine à vous tous
_________________

Filleule de Modjo et de Nèvenoë....
Revenir en haut
Anasthasia789
Invité

Hors ligne




MessagePosté le: 21/09/2008 19:13:13    Sujet du message: Messes à la Chapelle Répondre en citant

Anasthasia qui c'était promis de revenir à la messe, revint ce dimanche. Elle s'installa au fond.

« Je crois en Dieu, le Très-Haut tout puissant,
Créateur du Ciel et de la Terre,
Des Enfers et du Paradis,
Juge de notre âme à l'heure de la mort.

Et en Aristote, son prophète,
Le fils de Nicomaque et de Phaetis,
Envoyé pour enseigner la sagesse
Et les lois divines de l'Univers aux hommes égarés.

Je crois aussi en Christos,
Né de Maria et de Giosep.
Il a voué sa vie à nous montrer le chemin du Paradis.
C'est ainsi qu’après avoir souffert sous Ponce,
Il est mort dans le martyr pour nous sauver.
Il a rejoint le Soleil où l'attendait Aristote à la droite du Trés-Haut.

Je crois en l'Action Divine ;
En la Sainte Eglise Aristotélicienne Romaine, Une et Indivisible ;
En la communion des Saints ;
En la rémission des péchés ;
En la Vie Eternelle. »

AMEN
Revenir en haut
Somara


Hors ligne

Inscrit le: 19 Fév 2008
Messages: 300
Village: Murat

MessagePosté le: 22/09/2008 05:27:40    Sujet du message: Messes à la Chapelle Répondre en citant

Somara arriva essouflee a la messe faisant un signe de tête a Ana , puis repeta le credo

Je crois en Dieu, le Très-Haut tout puissant,
Créateur du Ciel et de la Terre,
Des Enfers et du Paradis,
Juge de notre âme à l'heure de la mort.

Et en Aristote, son prophète,
Le fils de Nicomaque et de Phaetis,
Envoyé pour enseigner la sagesse
Et les lois divines de l'Univers aux hommes égarés.

Je crois aussi en Christos,
Né de Maria et de Giosep.
Il a voué sa vie à nous montrer le chemin du Paradis.
C'est ainsi qu’après avoir souffert sous Ponce,
Il est mort dans le martyr pour nous sauver.
Il a rejoint le Soleil où l'attendait Aristote à la droite du Trés-Haut.

Je crois en l'Action Divine ;
En la Sainte Eglise Aristotélicienne Romaine, Une et Indivisible ;
En la communion des Saints ;
En la rémission des péchés ;
En la Vie Eternelle. »

AMEN


Puis alla remercier Abbesse ..
_________________
Revenir en haut
Monicaa


Hors ligne

Inscrit le: 03 Juil 2007
Messages: 857
Village: Clermont

MessagePosté le: 22/09/2008 08:37:01    Sujet du message: Messes à la Chapelle Répondre en citant

Monicaa remercia les participants, et confirma à Somara son voyage à Murat pour samedi prochain.

-" Merci bien mes amies, votre ferveur fait chaud au coeur. Je dois aller à Murat en fin de semaine, le temps de tout préparer pour la cérémonie... à très bientôt chez vous ! " Smile
_________________

Filleule de Modjo et de Nèvenoë....
Revenir en haut
Monicaa


Hors ligne

Inscrit le: 03 Juil 2007
Messages: 857
Village: Clermont

MessagePosté le: 27/09/2008 10:25:06    Sujet du message: Messes à la Chapelle Répondre en citant

...L'aumônière avait été agressée dans l'exercice de son sacerdoce en arrivant à Clermont par deux énergumènes peu locaces, mais j'ai pu noter que l'un d'eux avait un accent rocailleux, d'une bonne force j'y ai tenu tête, et quand il faiblissait son compère, un freluquet blond à l'accent de l'est, ou plutôt trainant comme un Franc-Comtois, surgit de derrière des buissons, sans que je le vois ce foube par mes arrières, s'asséna un coup de bâton par derrière la tête. Sur le coup je tombais à genoux... mes esprits revenus les deux brigands couards au possible s'enfuirent avec ma maigre bourse d'Abbesse, contenant 46 écus et la besace de vivres pour la route et le voyage à Murat soit 3 miches de pain, 3 légumes et 3 bouteilles de lait....

Les soldats ne demandent pas mieux que de nettoyer les chemins de toute cette vermine... le renom du Bourbonnias - Auvergne n'en serait que meilleur! Le conseil actuel n'en a cure, et s'en fout ... pourvu que l'on ne dépense pas les écus du duché pour payer soldats et maréchaux assignés à cette tâche... on préfère écouter les mensonges d'un duc qui s'accroche à son fauteuil luxueux, et laisser les habitants du B-A, affronter seuls les brigands !
Après ces réflexions internes, l'Aumônière fit ses actes de contrition matinaux, avant de méditer et de prier à l'adresse de l'EM et du Conseil Ducal... elle prie pour que l'humilité soit encore de ce monde....



-" L'homme comme l'esprit change, périt et tombe,
Le juste rétheur, dénonce les faits ou fait crouler les états,
C'est l'âge et le temps qui entraîne les hommes vers la tombe,
Quoi qu'ils soient, honorables vrais héros ou de vils potentats !

Tout potentat, Duc irresponsable n'est rien, sa grandeur est vaine,
L'injustice commise ne peut être réparée, soumis au destin qui l'enchaîne !

Qui donc est-tu pour verser tant d'orgueil ?
Quoi ! Tu ne peux braver ce Dieu suprême !
Sais-tu seulement que ta puissance elle-même,
Ta misérable existence ici-bas, est soumise au cercueil ?"

Repends toi misérable homme sans foi, tes mensonges
Ne suffisent plus, tes ambitions s'évaporent comme des songes !


Monicaa silencieusement récita le Crédo aristotélicien...

Je crois en Dieu, le Très-Haut tout puissant,
Créateur du Ciel et de la Terre,
Des Enfers et du Paradis,
Juge de notre âme à l'heure de la mort.

Et en Aristote, son prophète,
Le fils de Nicomaque et de Phaetis,
Envoyé pour enseigner la sagesse
Et les lois divines de l'Univers aux hommes égarés.

Je crois aussi en Christos,
Né de Maria et de Giosep.
Il a voué sa vie à nous montrer le chemin du Paradis.
C'est ainsi qu’après avoir souffert sous Ponce,
Il est mort dans le martyr pour nous sauver.
Il a rejoint le Soleil où l'attendait Aristote à la droite du Trés-Haut.

Je crois en l'Action Divine ;
En la Sainte Eglise Aristotélicienne Romaine, Une et Indivisible ;
En la communion des Saints ;
En la rémission des péchés ;
En la Vie Eternelle. »

AMEN

...et s'en fut, soulagée, préparer l'Office de demain....

_________________

Filleule de Modjo et de Nèvenoë....
Revenir en haut
Monicaa


Hors ligne

Inscrit le: 03 Juil 2007
Messages: 857
Village: Clermont

MessagePosté le: 28/09/2008 07:55:44    Sujet du message: Messes à la Chapelle Répondre en citant

En ce dimanche matin, vingt huitième jour de septembre, Monicaa accueille les fidèles en la Chapelle Saint Nicolaide de la Coba

Mes chers frères d'armes, mes amis, nous traversons un épreuve, je vous demande de garder confiance en l'Etat-Major, mieux à même, en ce cas d'espèce, de faire le choix de la Loyauté et de l'honnêteté pour le B-A. Je viens d'apprendre le décès du Sergent de réserve Durnikb, de la Garnison de Murat,... il fut aussi Maire de cette bonne ville de Murat en janvier 1456. Je lui dédie l'homélie de ce jour, avec l'amour et la fraternité qui m'animent.:

Citation:

Chaque fois que nous apprenons que l'un de nous est frappé par la maladie, l'affliction ou la mort brutale, inattendue, de quelqu'un que nous avons connu, fréquenté, aimé, et respecté, naît en chacun de nous comme une protestation muette. Nous sommes amenés à marquer un temps d'arrêt dans nos vies. Et nous réfléchissons, à partir de ce drame qu'est la mort.
La question la plus normale c'est : "la vie, qu'est-ce que c'est ? Quel est son but ?" Nous nous sommes tous posés souvent cette question, n'est-ce pas ? La réponse est diverse selon les personnes et leur sensibilité propre. Dans un monde où chacun se trouve défini par ses avoirs et ses pouvoirs, la mort est surtout une source d'angoisse. Elle sonne la déroute de toute possession. C'est une épreuve terrible de dépouillement total pour celui qui a tout misé sur des assurances temporelles et humaines. Dans tous les cas, nous réalisons que la vie, est quelque chose d'essentiellement fragile. En quelque sorte, notre entrée dans cette vie ludique, doit se comprendre comme un renoncement à ces sentiments matérialistes, pour se mettre totalement au service de l’autre…

Je crois qu'il nous faut reprendre contact avec les sources de notre être. Dépasser le culte de notre égo, refuser ce monde d'âpre compétition et de conflit, pour retrouver les moyens d'une véritable communication avec autrui et en faire la valeur première, qui donne un sens à notre existence. Vous avez émergé de l'existence avec quelque chose d'infini au fond du coeur : désir de vie, désir d'amour, désir d'éternité. N'éteignons pas en nous un tel sentiment. Il faut au contraire s'efforcer de le dégager.

Aimer la vie, c'est lui donner sens et valeur. C'est faire l'apprentissage de cette valeur essentielle qu'est l'amour. Mais aimer, ce n'est pas n'importe quoi ! Le prophète a écrit : "Nous sommes passés de la mort à la vie parce que nous aimons nos frères"….Aristote s'empresse d'ajouter qu'il faut apprendre à aimer comme Christos aime. À la lecture de la Vità et des Ecrits dans le livre des Vertus, je vois, presque à chaque page, des hommes tels Aristote, pleins de délicatesse, faisant attention aux autres, ayant le souci des autres, fraternels, paternels. Autant de signes concrets et quotidiens du grand amour et de la vraie amitié qu'ils manifestent envers nous tous, sans exclusive….

Nous vivons dans un monde divisé, profondément déchiré. Divisions ou déchirures entre peuples, entre religions, croyances ou philosophies entre individus et souvent, même, au sein de nos familles. Guerres, violences, pulsions de mort qui vient d'un appétit effréné de domination, d'une soif de pouvoir. Pour cela, on écrase, on tue, on détruit. C'est à celui qui sera le plus malin, le plus riche, le plus fort, le plus intelligent. Et chaque fois, il y a des victimes. Saint François de Gênes, se présentant comme le bon berger, se place résolument du côté des faibles victimes. Par le signe du berger - serviteur, il inaugure ce monde nouveau où la première valeur sera l'amour. "Je connais mes brebis et mes brebis me connaissent", dit-il. Or il n'y a pas de connaissance des personnes sans amour. On ne connaît que celui ou celle qui nous intéresse, celui auquel, ou celle à laquelle on s'intéresse….. Amour, connaissance réciproque sont les fruits du désir. D'un désir désintéressé. Le désir de se connaître et de s’apprécier !

A nous de choisir d'accepter ou non. Si nous disons "oui", nous devenons enfants de ce peuple d’Aristote, et ce n'est pas une image… c'est une réalité ! Voulez-vous devenir "divins" ? C'est possible. Vous apprendrez à vivre d'une vie fraternelle, attentifs aux autres, ne passant jamais sans vous arrêter devant une souffrance, une misère, un cas d'exclusion. C'est ce que le Livre des Vertus appelle la "vie éternelle". Elle est déjà commencée, démarrée, ici-bas,…. aujourd'hui ! Elle ne fera que s'épanouir pleinement lors du grand passage, si nous en avons fait, dès maintenant l'apprentissage.

Tous ces grands hommes qui nous ont quitté, victimes de leurs immenses Amitiés, resteront « éternellement » dans nos cœurs…. Louons l’œuvre du Sergent réserviste de la Coba Durnikb. Louons sa mémoire car il a voulu, par ses paroles, ses actes et son exemple, rendre à Murat et à la Coba, sa dignité et sa foi !



J’ai choisi ce texte symbolique pour vous rappeler que l'amour et l'amitié ne sont pas de vains mots, ils conduisent à la fraternité d'un groupe, d'un duché, d'un peuple.... respectueux, vertueux et digne ! Faisons ce choix fraternel de la vie ! Alors veillez à garder la lumière symbolique qui vous a été donnée lors de votre baptême, c’est le seul chemin vertueux pouvant vous conduire au Soleil divin !

Monica revient devant l'Autel improvisé pour la célébration

sous la lumière divine
URL=http://imageshack.us]
[/URL]
…et récite le crédo aristotélicien :
« Je crois en Dieu, le Très-Haut tout puissant,
Créateur du Ciel et de la Terre,
Des Enfers et du Paradis,
Juge de notre âme à l'heure de la mort.

Et en Aristote, son prophète,
Le fils de Nicomaque et de Phaetis,
Envoyé pour enseigner la sagesse
Et les lois divines de l'Univers aux hommes égarés.

Je crois aussi en Christos,
Né de Maria et de Giosep.
Il a voué sa vie à nous montrer le chemin du Paradis.
C'est ainsi qu’après avoir souffert sous Ponce,
Il est mort dans le martyr pour nous sauver.
Il a rejoint le Soleil où l'attendait Aristote à la droite du Trés-Haut.

Je crois en l'Action Divine ;
En la Sainte Eglise Aristotélicienne Romaine, Une et Indivisible ;
En la communion des Saints ;
En la rémission des péchés ;
En la Vie Eternelle. »

AMEN


Monicaa procède au partage de l'amitié aristotélicienne ...


et verse dans une coupe…
(i]… du bon vin[/i]

Allez dans la paix et l’amitié Aritotélicienne, que le Très-Haut vous garde sous sa bienveillance, et tâchez de respecter votre engagement de toujours garder votre lumière baptismale ...
aussi pure que vous l’avez reçue !


J'ai confiance en vous, j'ai confiance en l'Etat-Major, je renouvelle mes engagements de serment de fidélité de de discipline envers la hiérarchie... La loyauté et le courage sont nos armes, alors servez-vous de ces armes pour que le Bourbonnais-Auvergne et la Coba retrouve la place et le prestige qui sont les siens ! Bonne semaine à vous tous
_________________

Filleule de Modjo et de Nèvenoë....
Revenir en haut
Somara


Hors ligne

Inscrit le: 19 Fév 2008
Messages: 300
Village: Murat

MessagePosté le: 28/09/2008 16:13:11    Sujet du message: Messes à la Chapelle Répondre en citant

Somara entra dans la petite chapelle déjà comble , l'émottions était palpable pendant homélie de Abbesse Monica qui n'avait pas hésité a modifier son homelie pour Durn....

Émue elle baissa la tête et répéta la Credo :


« Je crois en Dieu, le Très-Haut tout puissant,
Créateur du Ciel et de la Terre,
Des Enfers et du Paradis,
Juge de notre âme à l'heure de la mort.

Et en Aristote, son prophète,
Le fils de Nicomaque et de Phaetis,
Envoyé pour enseigner la sagesse
Et les lois divines de l'Univers aux hommes égarés.

Je crois aussi en Christos,
Né de Maria et de Giosep.
Il a voué sa vie à nous montrer le chemin du Paradis.
C'est ainsi qu’après avoir souffert sous Ponce,
Il est mort dans le martyr pour nous sauver.
Il a rejoint le Soleil où l'attendait Aristote à la droite du Trés-Haut.

Je crois en l'Action Divine ;
En la Sainte Eglise Aristotélicienne Romaine, Une et Indivisible ;
En la communion des Saints ;
En la rémission des péchés ;
En la Vie Eternelle. »

AMEN



A la fin de la Cérémonie Soma alla voir l Abesse afin de la remercier.. et lui demander des nouvelles.. sur sa mésaventure..

Bonjour a vous , je voulais vous remercier personnellement... vous venez de faire un superbe hommage à Durn.. Merci au nom de la Coba..
Mais dites-moi... comment vous portez vous ? Après votre attaque ? Avez-vous été blesser? Avez-vous consulté ? vous devez aussi prendre soins de vous..et pas que de nous...

[/i]
_________________
Revenir en haut
Worwick


Hors ligne

Inscrit le: 18 Avr 2007
Messages: 4 890
Village: Murat

MessagePosté le: 28/09/2008 17:22:46    Sujet du message: Messes à la Chapelle Répondre en citant

Le sergent chef de Murat alla exceptionnellement à la messe ce dimanche.
Il avait appris par son infirmière que la messe de ce matin, lui serait dédiée.
Il se mit comme à son habitude au font de l'église et assista au sermon.
Tres beau sermon qui le toucha énormement.

Fallait il croire en quelque chose pour être heureux dans la vie?

En Aristote? j'espère qu'il protègera mes hommes pendant leur mission.
Durn de là haut, veillera sur eux, j'en suis sûr.

A la fin de la messe, il salua l'aumonière et s'en alla discretement.

_________________

EN RETRAITE
Revenir en haut
Anasthasia789
Invité

Hors ligne




MessagePosté le: 28/09/2008 17:57:10    Sujet du message: Messes à la Chapelle Répondre en citant

Le Soldat Anasthasia avait appris elle aussi par son amie Soma, que la messe de ce dimanche, serais en mémoire de Durn. Elle arriva dans la chapelle, et s'installa, écoutant l'Abesse Monicaa.

Et elle répéta le credo :

« Je crois en Dieu, le Très-Haut tout puissant,
Créateur du Ciel et de la Terre,
Des Enfers et du Paradis,
Juge de notre âme à l'heure de la mort.

Et en Aristote, son prophète,
Le fils de Nicomaque et de Phaetis,
Envoyé pour enseigner la sagesse
Et les lois divines de l'Univers aux hommes égarés.

Je crois aussi en Christos,
Né de Maria et de Giosep.
Il a voué sa vie à nous montrer le chemin du Paradis.
C'est ainsi qu’après avoir souffert sous Ponce,
Il est mort dans le martyr pour nous sauver.
Il a rejoint le Soleil où l'attendait Aristote à la droite du Trés-Haut.

Je crois en l'Action Divine ;
En la Sainte Eglise Aristotélicienne Romaine, Une et Indivisible ;
En la communion des Saints ;
En la rémission des péchés ;
En la Vie Eternelle. »

AMEN

Elle pria pour que Durn puisse trouver le repos éternelle.
Revenir en haut
Contenu Sponsorisé






MessagePosté le: 03/12/2016 10:35:48    Sujet du message: Messes à la Chapelle

Revenir en haut
Montrer les messages depuis:   
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    Caserne du Bourbonnais-Auvergne Index du Forum -> Caserne -> [arC]Archives communes -> Archives Chapelle Toutes les heures sont au format GMT + 1 Heure
Aller à la page: <  1, 2, 312, 13, 14, 15, 16, 17  >
Page 13 sur 17

Sauter vers:  


Portail | Index | Créer un forum | Forum gratuit d’entraide | Annuaire des forums gratuits | Signaler une violation | Conditions générales d'utilisation
Powered by phpBB © 2001 phpBB Group
Traduction par : phpBB-fr.com
Chronicles phpBB2 theme by Jakob Persson (http://www.eddingschronicles.com). Stone textures by Patty Herford.
Marquer tous les forums comme lus
Voir les nouveaux messages depuis votre dernière visite