Caserne du Bourbonnais-Auvergne Index du Forum Caserne du Bourbonnais-Auvergne
Point de rassemblement de la Compagnie d'Ordonnance du Bourbonnais-Auvergne
 
 FAQFAQ   RechercherRechercher   MembresMembres   GroupesGroupes   S’enregistrerS’enregistrer 
 ProfilProfil   Se connecter pour vérifier ses messages privésSe connecter pour vérifier ses messages privés   ConnexionConnexion 

Le terrain d'entraînement
Aller à la page: <  1, 2, 320, 21, 22
 
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    Caserne du Bourbonnais-Auvergne Index du Forum -> Entrée de la Caserne -> Remparts et porte d'entrée -> Archives Entrée de la caserne
Sujet précédent :: Sujet suivant  
Auteur Message
laurentide



Inscrit le: 13 Déc 2006
Messages: 12 477

MessagePosté le: 09/05/2012 23:35:56    Sujet du message: Le terrain d'entraînement Répondre en citant

PublicitéSupprimer les publicités ?
Revue du message précédent :

Le projet l`intéresse, il me propose de se rendre a la herse afin de mieux en discuter.
Revenir en haut
Roderic_Christoblaz


Hors ligne

Inscrit le: 26 Avr 2012
Messages: 284
Village: Thiers
PC: 1

MessagePosté le: 03/06/2012 21:04:32    Sujet du message: Le terrain d'entraînement Répondre en citant

Le jeune avait reçu son certificat d'incorporation. Il avait été jugé apte à servir. La nouvelle le réjouit et il se mit sans tarder à sa dernière épreuve d'incorporation. Le fameux parcours du combattant. Depuis son arrivée, il en avait souvent entendu parler, mais il ne savait toujours pas à quelle sauce il allait être mangé.

Il arriva sur le parcours, son paquetage à la main ; épée, bouclier et j'en passe. Pas de mannequin, pas de soldat, pas d’entraîneur, juste une petit panneau ou quelques mots étaient écris.


Une chariote, une poutre, un mur, un puits, et un arbre. Sans oublie Fernand.... ben on dirait que je suis à la ferme se dit le jeune homme.

Rodéric posa bouclier, épée et tout ce qui pouvait l'encombrer. Visiblement, il n'y aurait pas de combat aujourd'hui, mais il faudrait être léger. Il prit quelques bonnes respirations, puis s'en alla au au sprint jusqu'à la chariote.

Après un coup d’œil rapide, le jeune homme, se lança dans l'aventure. Par deux fois, il du s’arrêter, priant pour que les tonneaux qui bougeait un peu trop à son goût, ne s'écrase pas au sol. La chariote passé, certes par avec rapidité, mais au moins sans casse, il continua de bonne allure jusqu'à la poutre.

Il posa un pied dessus et s'avança, tentant au mieux de garder son équilibre. Ne voulant point tomber et risquer de se salir, il prit son temps. L'avancée fut fastidieuse et guère rapide, mais l'obstacle n'est fut plus un.

Il continua son bout de chemin, jusqu'au mur. Visiblement, il y avait peu de point d'accroche, et c’était bien le but. Il s'y reprit à trois fois, pour arriver enfin, usant surtout de force, à franchir cet obstacle des plus agaçant.

Une fois de l'autre coté, il reprit sa course et sauta sans difficulté le puits. En bon fils de paysans, les sauts et la course n'était point un problème pour lui, mais tous ce qui demandait de l'agilité, n'était de loin pas son fort.

L'arbre en vue, il continue au petit trop. Finalement ce parcours n'était pas si difficile que cela.. Un petit arbre, et la partie serait terminée. Un bruit lui parvint derrière lui. Visiblement, quelqu'un n'avait pas trouvé sa prestation aussi bonne que le jeune voulait bien le penser. Un vif regarde en arrière lui fit comprendre que ces craintes étaient fondés. Ce fameux Fernand faisait route à grands sabots en sa direction, visiblement très content de venir faire un câlin au nouveau.

S'il y'a avait bien une chose que le jeune homme connaissant, c'était les bovins. En général, il connaissait mieux la gente féminine, mais avec le temps, il avait appris que faire causette avec un taureau n'avait jamais été très constructif. Il piqua un sprint jusqu'à l'arbre et bénit les dieux d'être né paysans. Les arbres ne manquaient pas d'où il venait, et si il y avait bien une chose qu'il savait faire, c'était grimper au arbre. Il grimpa aisément les premières branches puis fit une halte pour reprendre son souffle. Tournant son regarde vers le bas, il pu admirer Fernand trépignant d’impatience de pouvoir faire connaissance avec le nouveau.


Alors mon vieux, la journée se passe bien ? Dis t'as beau être une belle pièce, les cornus c'est pas mon genre. Mais on pourrait être copain les deux hein ? Je connais quelques génisses par chez moi, mon gaillard, tu serais pas déçu. De la vachette comme tu aimes. Belles cornes, peau soyeuse et un sacré caractère. La prochaine fois que je viens dans le coin, on est pote et je te les présentes... hein t'en dis quoi ? Lui lança Rod.

Par chez lui, on parlait aux vaches. Il n'avait jamais été convaincu que ces dernières comprenaient un traître mots de ce qu'on leur disait, mais bon, les traditions étaient les traditions. Fernand soufflant avec force gratta le sol par trois fois, faisant gicler la terre sur son dos. Chez lui, c'était les vaches qui luttaient et en général, quand elles frottaient leur sabot contre le sol, c'était pas en guise d'amitié.

Je vois, je vois, monsieur est du genre septique, tu penses que je te racontes des bobards. Comme tu veux, tu sais pas ce que perds. Par chez moi, c'est pas de la vache à lait mon garçon, c'est du lourd, de la race d'Hérens. Des comme ça, t'en a jamais vu... Enfin, comme tu veux, si tu changes d'avis passent me voir.... si je peux m'éviter un sprint à chaque fois... je peux bien t'organiser un petit rancard.

Se hissant en haut de l'arbre, il s'accrocha à la poulie et se laissa glisser en bas. La paume des mains un peu chaude et chatouilleuse, il se dit que l’entraînement en taverne, c'était bien, mais pas suffisant pour réussir ce parcours de bonne manière.

Il rejoint son parquetage.
Revenir en haut
laurentide
Brigadier Res
Brigadier Res

Hors ligne

Inscrit le: 13 Déc 2006
Messages: 12 477
Village: Montbrisson
PC: 8

MessagePosté le: 04/06/2012 00:50:34    Sujet du message: Le terrain d'entraînement Répondre en citant

Toujours sous mon arbre préféré, je suis en mesure d`observer tout le parcours.
A l`ombre et en retrait je réalise que nous avons de la visite sur le terrain d entrainement.
Voyons voir de quoi il est capable.
Hum de la rapidité et de l agilité, mais aussi de l originalité.
Voila qui discute avec mon ami Fernand, l`animal aime bien contribuer a l entrainement.
Une chance qu`il y a cette tyrolienne comme porte de sortie.
Comme il récupère sont paquetage, je m`approche de lui puis.

Alors soldat Roderic_Christoblaz, comment avez-vous aimez le parcours?
Comme préliminaire c`est pas mauvais en soit, en.

Je vois que vous avez apporté votre attirail, j`ai justement le mien pas loin.
Juste sous mon arbre d observation.
Seriez vous intéressez a développer d avantage l`entrainement.

Un petit combat amical vous dit.

_________________
Revenir en haut
Roderic_Christoblaz


Hors ligne

Inscrit le: 26 Avr 2012
Messages: 284
Village: Thiers
PC: 1

MessagePosté le: 04/06/2012 21:45:51    Sujet du message: Le terrain d'entraînement Répondre en citant

Le jeune homme était en train de récupérer ses affaires quand une voix familière lui parvint aux oreilles.

Instructeur Laurentide, enfin brigadier, j'aurais du me douter qu'un taurillon aux fesses, ça pouvait être que vous.

Rod laissa échapper un rire.

Une chance que vous ne m'ayez pas collé une poule de combat.

Rodéric s'approcha de l'homme pour le saluer.

Un petit combat vous dites ? Pourquoi pas, cela fait un bout de temps, que je ne me suis plus entrainé. Une préférence ? Épée ? Bouclier ? .... Enfin, c'est vous l'instructeur, je vous laisse faire.

Le jeune homme sourit. Pouvoir suivre un entraînement par un vétéran, c'était une chose à ne pas manquer.
Revenir en haut
laurentide
Brigadier Res
Brigadier Res

Hors ligne

Inscrit le: 13 Déc 2006
Messages: 12 477
Village: Montbrisson
PC: 8

MessagePosté le: 05/06/2012 02:31:35    Sujet du message: Le terrain d'entraînement Répondre en citant

Puisque nous sommes entre nous je propose d`oublier les grades. siffle

Alors Roderic, tu as aimé la motivation animal, mais méfiez-vous car parfois la grosseur n`est pas juste un élément motivant.
Parfois le picorement a sa façon d`être qui n`est pas a négliger.
Surtout en se qui est d`une poule, je ne sais comment elle fait mais elle réussit toujours a avoir le dernier mot.
boulet

Espérons que le jeu de mot ne soit pas trop subtil.

J`en fais de même en le saluant, un respect mutuel entre combattant, une des premières règles de base lors d un combat.
Puisqu`il soulève le défit je sursois en lui proposant.

Hum je croyais que les deux allaient de paires, l épée pour attaquer et le bouclier pour se défendre.
Puisque tu accepte le combat amical, j`en fais de même.


Je vais donc récupérer mes armes puis je me positionne en position de combat.
L`épée a la hauteur de l`adversaire, le bouclier bien tenu.
Je débute par un mouvement d`épée sur mon bouclier, tel un signal de départ.

HRP Je propose trois ronde, a l aide d`un dé pour déterminer un gagnant a chaque ronde.
Comme ont dit parchenous un deux de trois.
Puis décrire l`action devant le résultat.

Au cas où tu accepte j`offre le premier lancé de dé
Code:
[dice]

_________________
Revenir en haut
Wyrn
Soldat
Soldat

Hors ligne

Inscrit le: 28 Avr 2012
Messages: 254
Village: Thiers
PC: 2

MessagePosté le: 06/06/2012 17:16:41    Sujet du message: Le terrain d'entraînement Répondre en citant

Wyrn venait de finir son entraînement à la garnison, mais on l'a convié à rejoindre celui de la caserne, un brin plus grand, et soit disant hanté par un vieux taureau nommé Fernand, c'est sûrement pour faire peur aux petits nouveaux se dit-il, arrivé prêt des remparts, il se dirigea vers le terrain, de loin il pu apercevoir son compagnon de garnison, le Soldat Roderic, et son Instructeur Laurentide quand il était encore Aspirant.
Ils étaient en position de combat, sûrement un petit duel amical.


Instructeur Laurentide, Roderic, bien le bonjour!
Je viens m'entraîner sur ce parcours, il paraît qu'il y a un vieux taureau, doit plus être très agile, m'enfin j'espère quand même ne pas le rencontrer.
A tout de suite!


Wyrn sourit à ses compères, puis déposa son bâton à leurs côtés, il se mît sur la ligne de départ, tout en chantonnant.

Quand je vois Fernand, je cours eh je cours, quand je vois Fernand je cours encore plus vite...

Le blondinet piqua un sprint jusqu'à la chariote, arrivé devant il se dit que se serai bien un beau gâchis de faire tomber un seul de ses fûts au sol, il grimpa dessus avec aisance, tout en avançant un pied après l'autre, les tonneaux bougeaient légèrement sous ses pieds, mais il avançait avec une infime délicatesse. Wyrn sauta hors de la chariote, s'essuyant le gouttes qui perlaient sur son front.

Pffiou heureusement que je n'en ai pas fait glissé un ... et puis pour le moment je me suis fait discret, espérons que Fernand ne m'aperçoive pas!

Le jeune soldat continua sa course jusqu'à la dite poutre, cet exercice n'était pas fort dur pour le jeune homme, lorsqu'il était petit, il allait souvent se promener dans les bois, il aimait marcher sur les troncs morts qui jonchaient le sol. Il mit un pied sur la poutre puis les avança doucement l'un après l'autre, il se répétait dans la tête: Tombera.. ou tombera pas.... Il manqua de basculer, mais il reprit assez vite son équilibre en faisant balance avec ses bras, je suis peut-être pas le plus rapide, mais au moins j'y arrive pensa-t-il tout en sautant au sol.

Wyrn courra jusqu'au mur, 4 mètres .. , bon ça je ne peux enjamber, pensa t'il en souriant, puis il s'arrêta devant observa, les quelques endroits où il pourrai s'agripper afin de l'escalader, il trouva de bonnes prises qui le rendit au dessus, il l'enjamba le mur se laissant pendre à bout de bras, puis se laissant tomber au sol.
Il se releva tout en frottant ses mains sur sa braie, puis courra dans le champ en direction de l'arbre, c'est à ce moment qu'il entendit un bruit de sabot dans le pré, il jette brièvement un coup d'oeil derrière lui, c'était le fameux Fernand. La bestiole n'avait pas l'air ravie de voir le jeune soldat dans son domaine.
Wyrn prit ses jambes à son cou, et courra comme jamais, la bête gagnait de plus en plus de terrain sur le blond, il sauta sur l'arbre s'agrippant comme il le peu, s'écorchant un peu les mains, il sentait le souffle de la bête sous ses jambes.


Roh échappé belle! Je croyais qu'on m'envoyait au terrain d'entraînement pas au cimetière..

Après avoir reprit ses esprits et par la même occasion son souffle, il grimpa au sommet de l'arbre jusqu'à la poulie, se laissant glisser jusqu'au sol et hors de danger.
Wyrn se dirigea vers l'Instructeur Laurentide et Roderic, afin d'observer leur duel.

_________________
Revenir en haut
laurentide
Brigadier Res
Brigadier Res

Hors ligne

Inscrit le: 13 Déc 2006
Messages: 12 477
Village: Montbrisson
PC: 8

MessagePosté le: 09/06/2012 17:22:05    Sujet du message: Le terrain d'entraînement Répondre en citant

Sur le point de combattre amicalement nous avons la visite du soldat Wyrn.
Nous prenons un moment pour l observer, voyons de quoi est capable se jeune homme.
En position de repos, l`épée au fourreau.

Je rigole a la vue de Wyrn parcourir les obstacles une a une, nous avons même la contribution de notre mascotte Fernand

qui teste la vitesse du participant, dommage il na pas la chance de faire traverser l`obstacle a l`aide de ses cornes.
A son retour, je remarque le souffle cour du soldat Wyrn.

Alors Wyrn, après observation vous êtes en forme, un point qui a ressorti est que tu te déplace très vite.
Je fouille dans ma bécasse et lui offre une gourde d eau, il la bien mérité.
_________________
Revenir en haut
Wyrn
Soldat
Soldat

Hors ligne

Inscrit le: 28 Avr 2012
Messages: 254
Village: Thiers
PC: 2

MessagePosté le: 10/06/2012 08:59:36    Sujet du message: Le terrain d'entraînement Répondre en citant

Wyrn sourit à l'instructeur tout en prenant la gourde qu'il lui tendait, le jeune homme bu de longue rasade afin de se désaltérer.
Il se vida par la même occasion un peu d'eau sur la tête, c'est qu'il faisait chaud.


Merci beaucoup, Instructeur Laurentide, oui il fallait bien que je sois rapide, vu la bestiole qui en avait après moi...
_________________
Revenir en haut
laurentide
Brigadier Res
Brigadier Res

Hors ligne

Inscrit le: 13 Déc 2006
Messages: 12 477
Village: Montbrisson
PC: 8

MessagePosté le: 11/06/2012 03:20:25    Sujet du message: Le terrain d'entraînement Répondre en citant

A mais vous le connaissez mal dans le fond il est gentil, il veut juste jouer.
_________________
Revenir en haut
Contenu Sponsorisé






MessagePosté le: 10/12/2016 03:58:58    Sujet du message: Le terrain d'entraînement

Revenir en haut
Montrer les messages depuis:   
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    Caserne du Bourbonnais-Auvergne Index du Forum -> Entrée de la Caserne -> Remparts et porte d'entrée -> Archives Entrée de la caserne Toutes les heures sont au format GMT + 1 Heure
Aller à la page: <  1, 2, 320, 21, 22
Page 22 sur 22

Sauter vers:  


Portail | Index | Créer un forum | Forum gratuit d’entraide | Annuaire des forums gratuits | Signaler une violation | Conditions générales d'utilisation
Powered by phpBB © 2001 phpBB Group
Traduction par : phpBB-fr.com
Chronicles phpBB2 theme by Jakob Persson (http://www.eddingschronicles.com). Stone textures by Patty Herford.
Marquer tous les forums comme lus
Voir les nouveaux messages depuis votre dernière visite