Caserne du Bourbonnais-Auvergne Index du Forum Caserne du Bourbonnais-Auvergne
Point de rassemblement de la Compagnie d'Ordonnance du Bourbonnais-Auvergne
 
 FAQFAQ   RechercherRechercher   MembresMembres   GroupesGroupes   S’enregistrerS’enregistrer 
 ProfilProfil   Se connecter pour vérifier ses messages privésSe connecter pour vérifier ses messages privés   ConnexionConnexion 

VEILLEE AU COIN DU FEU
Aller à la page: <  1, 2, 3, 4, 5  >
 
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    Caserne du Bourbonnais-Auvergne Index du Forum -> Entrée de la Caserne -> Recrutement
Sujet précédent :: Sujet suivant  
Auteur Message
Vincentte






MessagePosté le: 21/11/2009 00:34:59    Sujet du message: VEILLEE AU COIN DU FEU Répondre en citant

PublicitéSupprimer les publicités ?
Revue du message précédent :

[Dans le couloir des bureaux des membres de l'EM ...]

Il était sortit de sa prison ... et ouais ... le crétin de garde il avait pas fermé la grille ... sont marrants les gardes ... sont c*** comme la lune ... d'ailleurs elle était comment ce soir ...

Oh belle toute ronde ... ronde comme le cul ... d'une bouteille de vin ... Ah oui le vin ... c'est pour ça qu'il était la d'ailleurs ... pour piquer du vin et autre boisson au fort pouvoir d'hydratation du gosier ...

Vincentte fit le tour des bureaux ... certains ouverts ... d'autres non ... mais qu'importe ... sa se force une serrure ...

Après plusieurs bureaux ... l'avait d'ja les bras bien chargés en bouteilles ... l'avait même trouver de quoi grignoter dans un des bureaux ... les membres de l'em ... sa on pouvait dire que pour la boisson ... z'étaient champions ... par contre pour la tout ce qui était de la gamelle sa laissait a désirer ...

Son butin dans les mains ... il se dirigea discrètement ... vers les remparts ...
Revenir en haut
merenwenn
Invité

Hors ligne




MessagePosté le: 21/11/2009 00:49:10    Sujet du message: VEILLEE AU COIN DU FEU Répondre en citant

Raaa la saucisson l'ait oublier, attend jvais chopper un saucisson en moins deux, jsais en trouvé héhé Smile

Elle fila dans le couloirs principale et tourna dans un petit couloir sombre qui donné sur une des piéces adjacente à la cantine. Les réserves de la caserne s'ouvrérent devant elle. Bon allez ta plus qu'a trouver le rayon saucisson. Jambon, fruit, légumes, non toujours pas... lait, poisson... pfff meme pas un sauciflard.. Le cuisto la bien sa lui... cherche, cherche toujours... vla... ou la ya quoi manger à 20 la dessus... pire qu'un gourdin. Elle regarda autour d'elle et mit le saucisson à la place de son épée. Tien comme sa devrait passer incognito. Elle s'en retourna au feu camps... comme si de rien n'etait..


A son arrivée Merenwenn regarda les deux bouteilles qui tournée avec des grands yeux... elle attrapa sa chope qu'elle bu d'une traite, s'en foutant partout sur la chemise et s'essuya la bouche de l'autre main avec sa manche..

Une tit mirabelle pour moi, jveu bien gouter connait pas...

Se dit ptet qu'en disant en sa elle en aurait a coup sur, puis ptet un peu plus...

et puis euh zé un bon saucisson en échange Very Happy
Revenir en haut
sofio
Duc
Duc

Hors ligne

Inscrit le: 01 Nov 2006
Messages: 10 192
Village: Montpensier
Localisation IRL: Montpensier

MessagePosté le: 21/11/2009 02:11:38    Sujet du message: re Répondre en citant

Victuailles et liquides voila de quoi parfaire une soirée qui s'annonçait arrosée, c'etait bien de ca qu'elle avait besoin, ce soir plus que jamais, sa vie était bien pâle, plus que triste, un néant, et c'etait ici pourtant que tout avait commencée ici en Auvergne, et c'est sur cette terre qu'elle avait aussi décidée de mettre une fin a tout.....

Mais pas avant, pas encore, cette nuit serait la sienne, une nuit de tous les bavardages, une nuit comme elle appréciait tant les douceurs, comme une brise qui venait la caresser, la ou plus aucune main ne le ferait, comme un vent qui emporterait bien des tortures que l'homme ne peut infliger,cette nuit il fallait qu'elle raconte, qu'elle parle, leur dire oh combien la guerre en a pris, leur parler de ceux qui sont tombés pour ne plus jamais se relever, et puis leur dire quand la lune sera parti, et que l'aurore apparaitra, que cela n'est que un au revoir, leur dire sans jamais les regarder, leur dire sans convictions.

Il le faut.....

tais toi vilaine, ce soir je reprend ma place dans ma tête, ce soir c'est moi qui pense, et toi tu retournes la ou tu aurais jamais du partir, tu retournes te fourrer dans mon cœur, pour ne plus en sortir, tu cesses, je t'ai laissé causer, tu m'a entourloupé, je t'ai laissé penser tu m'a fais croire que l'amour existait, ce soir tu la fermes, c'est moi qui cause.


Alors on boit? sont ou les hommes la tous a l'hosto en train de geindre ou quoi?

de la mirabelle, pas besoin de demander d'ou ca vient elle le sait, elle la connait la mirabelle surement un malfrat dans le bureau de silec, boire un coup en sa santé tiens, boire un coup pour tous, oulaaa sont nombreux quand même.
Revenir en haut
pascale


Hors ligne

Inscrit le: 26 Oct 2007
Messages: 6 949
Village: Montbrisson

MessagePosté le: 21/11/2009 09:11:17    Sujet du message: VEILLEE AU COIN DU FEU Répondre en citant

L alcool commence a chauffer les intérieurs et délier les langues...
Petite réunion toute féminine...Pfff..Les hommes...
Le souvenir d une réunion tout aussi féminine mais qui avait eu un autre but...

Regard appuyé sur ces camarades...


Dites les filles ...vous rappelez vous....Les masques...La nuit...Le gang...La victime...GUIGNARD!!


La blonde ... sourire mutin ...Cette nuit là a été bien longue pour lui...Elle pouffe de rire...

L époque...les gens..bien des choses avait changées...Mais pas ce lien qu elles avaient crées entre elles et qui ce soir encore montre qu il est toujours là...

Les souvenirs reviennent dans sa tête...Elle n aurait jamais cru en avoir autant...

La guérilla des femmes contre les hommes...Trop vite terminée...

Et puis cette amitié indicible..qui fait qu elles sont là...Encore ensemble...Peut être pour jouer encore une entourloupe aux mâles absents...

Un cadavre de bouteille va rejoindre les fourrés..

Dans les yeux verts défile les images de "la marche en avant" en Bourgogne, menée de main de maître par Sofio
Elle a envie de lui dire ..."dis, dis , tu te souviens???"..

Et puis...et puis la suite toutes la connaissait...

Nouvelle bouteille...l alcool au lieu d obscurcir les esprits laisse revenir les visions....
Et puis il y a eu la guerre...
Revenir en haut
sofio
Duc
Duc

Hors ligne

Inscrit le: 01 Nov 2006
Messages: 10 192
Village: Montpensier
Localisation IRL: Montpensier

MessagePosté le: 21/11/2009 16:59:40    Sujet du message: re Répondre en citant

a pas a dire picoler et se sentir chauffer, et tourbillonner c'est beau tout ca, elle ce qu'elle aime le plus, c'est quand elle sera plus foutue d'être debout et que ses lèvres sortiront des trucs que personne comprend a par elle et son moi intérieur enfin ca c'est vieux tout ca, sacré équipe que la COBA, un paquet de tir au flanc, a les tirs au culs, pas oublier les lèche bottes, puis a les valeurs, celles que l'on forgent dans les larmes du sang, celles que l'on oubliera jamais.

Dites les filles ...vous rappelez vous....Les masques...La nuit...Le gang...La victime...GUIGNARD!!

Son regard se voile a nouveau, guigui saloperie, tu t'es barré comme un brigand, tu m'a même pas laissé t'en coller une que tu es crevé sur un chemin, ton honneur ce jour la elle t'a lâché crevure, t'es mort surement les tripes a l'air comme beaucoup le sont.

Elle prend son verre et le porte haut, puisse t'ils entendre tous


A nos chers disparus

A peu de monde présent elle s'en sent déçue, elle aurait rêvé d'un grand rassemblement, autour de l'alcool et du feu, et d'une fête immense a en faire péter les cloches de Rome, peut être que certains ont oublié, peut être que certains s'approcheront plus de ce qu'elle est devenue a présent, marrant ca, se revoir l'an dernier, droite dans son carcan de lois et justice, avoir tout plaqué pour lui, lui qui ne rêvait que de chemins sans lendemains, avoir cru en lui, si fort pour n'en faire qu'un seul et unique amour et se sentir un matin abandonnée, car il avait décidé que tout avait une fin, se sentir crevée a petit feu, rongée de l'intérieur, elle aurait pu pourrir au Languedoc ou au Berry, mais pas se pourrir seule.

Elle jette du bois dans le feu , faut qu'il dure lui encore un peu, et ca crame, les flammes montent haut dans le ciel la fumée s'échappe, et finira pas s'évaporer comme toutes les belles choses de la vie, Femme de petite vertue de sentiments, elle ravale sa boule coincée dans sa gorge ce soir il y aura des larmes de joie, ce soir il y aura la vie c'est comme ca mais demain sera un autre jour......


Et les filles a un truc que quand je repense ca me fait péter de rire moi, souvenez vous de l'arrivée de Titan droit comme une baton sur la place d'arme a nous faire son discours et d'un coup comme ca les yeux vers le ciel il...

Elle se léve imitant un garde a vous et entonne

tiens, voilà du boudin, voilà du boudin, voilà du boudin
Pour les Alsaciens, les Suisses et les Lorrains,
Pour les Belges, y en a plus, Pour les Belges, y en a plus,
Ce sont des tireurs au cul.


sacrée souvenirs ca, sacrée fou rire, il l'avait fusillé du regard le nouveau capi, mais Femme de petite vertue que ca avait fait du bien ca.


chienne de vie quand même, quand je me suis barrée d'ici j'avais des convictions, et je me sentais l'âme de la justice, le Rouergue était mal, j'ai foncé chez eux, on a monté une armée on s'est vautré au Languedoc, par trois jours a essayer d'ouvrir leurs murailles de pierres, je suis tombée blessée, ma première faille, mais boudiou ce que j'étais fière, a mes cotés avait que des gens de valeurs, je me battais pour un truc, une cause, je me battais enfin..... lel était la,a mes cotés, rien, rien a ce moment la n'aurait pu nous désunir même pas la faucheuse.

Elle pince ses lèvres bordel lel elle doit faire abstraction, arrêter de causer de lui, elle devient godiche par moments avec ses sentiments a la con

Puis on s'est barrée, au limousin je vous épargne quelques détails de chemins de traverse, au limousin namay montait l'armée m'a dit on va bouffer du berrichons et se prendre Châteauroux, en premier avant tous le monde, et on va tous faire pour le garder, j'ai dit ok, j'avais les yeux qui brillaient encore, et ca grouillait dans ma tête, bouffer du berrichons c'etait bon, c'etait ca que je voulais, une concrétisation, Femme de petite vertue lors de mon mandat si on avait pu se bouffer le berrichon, on serait parti en courant la bas, on les aurait bouffé sans sauce.

c'est ainsi, mais c'est pas comme ca qu'il a fallu que cela se passe, non, c'est fort dommage; quand elle y pense.

La cette première nuit on est parti de gueret, sacrée équipe, on suivait un mec, nommé capi comme ca, une armée par régulière parait, on s'en foutait tous, on voulait du sang et des combats


Elle se tait remplit son godet
Revenir en haut
rastaplégique


Hors ligne

Inscrit le: 17 Sep 2007
Messages: 1 567
Village: Montbrisson
Localisation IRL: 31, Toulouse

MessagePosté le: 21/11/2009 17:11:25    Sujet du message: VEILLEE AU COIN DU FEU Répondre en citant

Il traînait, las, à travers la caserne, passant d'un bureau à l'autre, exécutant des tâches aussi importantes que futiles. La nuit tombait petit à petit et, alors qu'il se rendait au bureau de coordination des armées afficher ses effectifs, il aperçut la lueur d'un feu aux abords de la caserne. Quelques soudards se détendent se dit-il, pourquoi ne pas les rejoindre ? Marre des bureaux !

Il passa par son casier attraper deux bonnes bouteilles, par les cuisines chopper quelques victuailles et sortit bien décidé à s'inviter à la fête.
Arrivé non loin du feu il y aperçut nombre de silhouettes mais une rayonnait parmi elles, un sourire s'étendit sur son visage, Sofio ! Il pressa le pas.


Alors comme ça on fait la fête sans m'avertir ?! Lança-t-il rigolard à l'assemblée. Et en plus on a une invitée de marque ici ! Ses yeux pétillaient de voir Soso, il avait une envie folle de la serrer dans ses bras mais se retint connaissant les risques.

J'ai pris quelques réserves en venant, jambon, pâtés et trois bonnes grosses miches de pain, ce feu ne manquera pas d'attirer du monde. Il déposa le sac. J'ai aussi un bon bordeaux et une bouteille d'un alcool de mon pays natal bien adapté à la situation, de la sève feu-de-joie ! Il posa le rouge à côté du sac, déboucha la sève et s'assit, mine de rien, tout à côté de Linoa.
Au retour de l'enfant prodigue !!! S'exclama-t-il avant de porter le goulot à ses lèvres.
_________________

Bannière réalisée par Laurentide

Terrible un jour, Terrible toujours !
Revenir en haut
silec
Sénéchal
Sénéchal

Hors ligne

Inscrit le: 07 Avr 2006
Messages: 9 235
Village: Murat
PC: 8

MessagePosté le: 21/11/2009 23:20:33    Sujet du message: VEILLEE AU COIN DU FEU Répondre en citant

[bureau de l'administrateur]

De son bureau Silec occupé à répondre aux missives nombreuses en ce temps de guerre, fût intrigué par une lueur venant apparemment de la forêt. Il se lève de son bureau pour voir un peu mieux. La lueur viens d'une clairière près de la porte d'entrée de la caserne. Il décide d'aller voir par lui même, intrigué que l'alerte n'ai pas été donnée. Si il n'y a rien eu peut être que la garde à été neutralisée. Il retourne a son bureau prend son épée, sa cape. En chemin il rencontre un groupe de soldats.

Suivez moi, il y a une étrangeté à l'entrée de la caserne, et l'alarme n'a pas été donnée

Dans la foret

Ils s'enfoncent dans la foret, s'approchant ils entendent des voix, des exclamations, des rires même.

Suivez moi pas un bruit. Nous ne savons pas à qui nous avons a faire.

Une fois arrivé à l'endroit du feu plusieurs personnes sont là, a la lueur des flammes. deux femmes sont de face mais reconnaissables dans la pénombre et en contre jour dût au flammes du feu. Les autres de dos lui sont inconnus. Il se tourne vers les soldats

Soyez sur vos gardes

Hola qui va là. Raliez vous, ou mourrez. Foi de Saint Nectaire
_________________
Revenir en haut
sofio
Duc
Duc

Hors ligne

Inscrit le: 01 Nov 2006
Messages: 10 192
Village: Montpensier
Localisation IRL: Montpensier

MessagePosté le: 21/11/2009 23:43:02    Sujet du message: re Répondre en citant

Rasta son veil ami de toujours les a rejoint, le cercle s'agrandit, il n'est pas trop tôt et toujours des provisons en sus, elle lui fait un geste de la main levant son pouce droit.


Au retour de l'enfant prodigue

Légère grimace, pas un retour ca, nan juste une finalité, on revient crever la ou on est né, c'est de fois que la vie te fout les tripes a nu, et ce retour s'annonçait comme un manque au bide c'est tout, mais il sait tout ca le rasta elle lui a écrit tout ca pour lui expliquer, elle insiste sur un regard prolongé, sur lui, se souviens t'il du Rouergue et de la sortie du lac, la chaleur qu'il y faisait ce jour la............


Elle perçoit du bruit lointain , continue sa picole, surement enfin quelques arrivants de plus elle parierait sur riggins manquerait pas une occasion lui de venir fureter,

Hola qui va là. Raliez vous, ou mourrez. Foi de Saint Nectaire

Mouais pas de doutes pas Riggins ca ou alors c'est vachement bien imitée, un coup de vince ca sacrée déconneur celui la, faisait même des blagues de sadique, il imitait bien le silec quand même, devait s'en servir de son talent pour venir au dortoir des nouvelles recrues et leur demander des choses pas très Aristotélicienne,

Allez vince sort de ton trou, on sait la, et puis silec a cette heure ci il pionce comme un loir, parait que même il ronfle comme un sanglier, et les filles j'ai fait une campagne en anjou avec silec c'etait horrible personne voulait planter sa tente a proximité de lui, tu savait que en roupillant pas loin, toute la nuit tu aurais droit aux bruits du razorbak en rut

Elle se retourne et blêmit d'un coup oups

'bjour silec tu viens te joindre a nous la , super, justement sun disait que tu viendrais pas car sortir de la caserne tu aurais peur et que tu devais ronfler a cette heure ci hein sun tu vois qu'il est la enfin!!!vilaine langue.
Revenir en haut
pascale


Hors ligne

Inscrit le: 26 Oct 2007
Messages: 6 949
Village: Montbrisson

MessagePosté le: 21/11/2009 23:48:14    Sujet du message: VEILLEE AU COIN DU FEU Répondre en citant

Hola qui va là. Raliez vous, ou mourrez. Foi de Saint Nectaire

La blonde sursaute au son de la voix qu elle reconnait..s engoue avec la gorgée qu elle est en train d avaler..regarde la bouteille ...AAHH...l armagnac...D un geste vif en toussant elle vire la bouteille qui rejoint la première cachée dans les fourrés...

Sofio l ouvre...Mouaarff...Elle parle bien trop vite..l a trop picolé déjà..

Pascale essaie de rattraper le coup..pense qu il est un peu tard, mais qui sait...

Levant lentement les bras..sa voix s eclaircie d un raclement de gorge...

Administrateur Silec....faites rengainer les armes...Approchez vous donc...
Ce n est qu une simple veillée pour se raconter...Et vous connaissez tout le monde!


La jeune femme lève les yeux vers lui en souriant..espère que ses yeux ne brillent pas trop a lueur des flammes...Que ses joues ne sont pas trop rosies par les vapeurs des alcools..

Des récits de batailles..des faits de guerre...des aventures épiques...
Quel soldat n en a point a dire.....


faites place!!


Un léger coup de fessier vers sa voisine..Un espace se fait...va t il accepter l invitation..et qui sait peut être parler lui aussi de combats..de duel..de victoires..
Revenir en haut
linoa
Noble du BA
Noble du BA

Hors ligne

Inscrit le: 09 Jan 2007
Messages: 14 765
Village: Polignac
PC: 8

MessagePosté le: 22/11/2009 00:31:56    Sujet du message: VEILLEE AU COIN DU FEU Répondre en citant

Tout se passait tranquillement, peu de présents encore, c'était dommage...
La boisson et la nourriture arrivaient au fur et à mesure des personnes.
Un coup de pouce pour se souvenir, ce souvenir du gang des épileuses, léger sourire, une rame, l'effet de surprise et quatre épileuses. Ce jour il en avait prit pour son grade le pauvre Guignard sans jamais avoir su que c'étaient elles qui lui avaient fait ce coup là. Qu'il était doux le passé...

Mirabelle et Armagnac la tirèrent de ses pensées,
présente!! Oups, était pas le mot à dire, bon pas grave, plus à ça près, un instant de silence, toutes sont bercées douceuresement par les souvenirs, il y avait de quoi, la Sofiloute en sénéchale comme en capitaine, ce ne fut pas n'importe quoi. L'EM improvisé durant l'alerte de janvier-février 1 457, Sun, So et elle, alors que seule leur invitée du jour était à ce moment là membre de l'EM. Jamais la brune n'oublierait ces instants, c'était là qu'elle l'avait connu pour l'aider, être ses yeux, lui faire confiance et inversement comme jamais personne ne l'avait fait avec elle, ne jamais la trahir, être la petite voix qui la ramènait à la raison. D'ailleurs, comment était elle venue ici avec ces gueux qui ne connaissaient rien à l'amitié autant qu'à l'amour?? Ceux qui voulaient sa mort sans la connaitre.

Reprendre ses esprits, elle avait tendance à partir dans quelques pensées et ne plus faire attention à ce qu'il se passait autour d'elle. Les hommes? Ben toujours absents quand il faut pas eux! Bha, arriveront peut être plus tard quand tout sera finit quoi, à l'aube en gros. Le choc des bouteilles lui donnait envie de se saouler, depuis le temps qu'elle n'avait même pas été un chouilla ivre...
Le récit de sa Sofiloute débutait, ouvrant grands ses écoutilles, elle piqua une bouteille qui passait non loin, d'où que ça vienne, pour le moment c'était à elle héhé. Elle savait presque tout ça, restant pour leur plus grand plaisir, en contact, après tout, elle n'était pas sa "mère spirituelle" pour rien! Lin repensa au mariage arrangé que l'ex-capi lui avait fait, meuarf, pauvre Gujda.
Aaaah, l'arrivée de Titan au post de capitaine, ils avaient rit à en perdre le souffle ce jour là! Le pauvre était tombé dans le piège les deux pieds dedans, une bonne crise de rire qui n'avait fait de mal à aucun, elles avaient même le remake de la scène sous les yeux! Le rire la prit difficilement mais il était là tout de même. Le calme revenait petit à petit quand sa Sofiloute continuait.

Lel... Lui qui lui avait promit de prendre soin d'elle et de la protéger, tu parles! Encore une promesse en l'air, dommage qu'elle ne puisse s'occuper de son cas ce soir pendant que So était occupée avec son passé mais il était loin et elle ne pouvait rien faire de plus... Comme toujours...

Un bruit derrière eux, sans doute une femme qui arrivait avec des bouteilles encore vu que les hommes étaient confiné en les murs de la caserne pour une quelconque raison inconnue, c'est qu'ils ne manqueraient pas de boisson! Pourtant ce ne fut pas une voix de femme qui lui parvint mais celle d'un homme qu'elle connaissait bien, il n'avait pas tord sur le cas de l'invitée! Même si la marque se trouvait être une différente de celle de d'habitude. C'est qu'il était venu avec les réserves des cuisines! Le sac fut déposé non loin d'elle, suivit de près par son détenteur qui ne perdit pas une goutte de l'une de ses deux bouteilles!


Quelle descente! Lin sourit, cette douce chaleur et cette ambiance fraternelle lui faisaient du bien et pansaient son coeur.
Ce fut dans cet état qu'un grondement jaillit de derrière leur dos, ah, Silec avait trouvé la veillée, une bonne chose que Sofio ne dut pas réaliser, l'alcool?
Pascale se levait déjà pour l'accueuillir,
hé Sofiloute! Arrêtes la picole! S'empêcher de rire de la mouise dont sa meilleure amie s'était fichue une fois de plus.
_________________

Revenir en haut
DAMEALINE
Invité

Hors ligne




MessagePosté le: 22/11/2009 09:50:30    Sujet du message: VEILLEE AU COIN DU FEU Répondre en citant

Damealine rentrait tranquillement, lorsqu'elle fut "réquisitionnée" par l'Administrateur Militaire

"Suivez-moi il y a une étrangeté à l'entrée de la caserne"

effectivement en approchant on percevait des lueurs étranges, des cris, des rires, L'administrateur sorti son épée, et dit haut et fort


Hola qui va là. Ralliez-vous ou mourrez foi de Saint Nectaire !!!

Damealine vit une lueur de surprise dans les yeux de l'administrateur, effectivement autour du feu de camp soldats et soldates, du plus haut gradé au simple soldat, étaient réunis pour, à ce qu'il lui semblait, une fête improvisée où tous réunis anciens nouveaux, buvaient et mangeaient en l'honneur de l'amitié et de l'attachement que tous portait à la COBA, elle rengaina son épée et attendit les ordres de l'administrateur
Revenir en haut
merenwenn
Invité

Hors ligne




MessagePosté le: 22/11/2009 12:30:51    Sujet du message: VEILLEE AU COIN DU FEU Répondre en citant

Merenwenn écouter chacune d'elle, tout en finissant sa chope qu'elle remplit de nouveaux.

Hola qui va là. Raliez vous, ou mourrez. Foi de Saint Nectaire

Elle se retourna et vit silec accompagner de quelques soldats. Sofio intervena et faisait erreure sur la personne, elle la regarda et vit qu'elle s'etait gourrer... la trop bu sofio soir
Merenwenn se mit a rire et entama sa chope tout en saluant Silec


Bonsoir Silec,

Vient t'assoir avec nous on a des bouteilles, un tonneau et quelques bonne charcuteries...


Elle prit le saucisson et sorti un petit couteau de sa poche puis coupa quelques tranches qu'elle laissa a disposition.
Revenir en haut
rastaplégique


Hors ligne

Inscrit le: 17 Sep 2007
Messages: 1 567
Village: Montbrisson
Localisation IRL: 31, Toulouse

MessagePosté le: 22/11/2009 13:41:36    Sujet du message: VEILLEE AU COIN DU FEU Répondre en citant

Sofio parmi eux, la chaleur du feu, celle de Lin à ses côtés dont il se rapprocha encore lui passant sa bouteille, tout aurait été parfait s'il ne percevait cette lueur mélancolique au fond des yeux alcoolisés de son amie. Il avait tout fait pour la retenir, son modèle, et maintenant qu'elle était là il aurait aimé lui dire "bon retour à la maison" mais il sentait en elle quelque chose de brisé.

Pourriture de Lelmax ! Il lui avait confiée et lui avait osé la laisser, une femme aussi exemplaire, il aurait tôt fait de le regretter si leurs chemins venaient à se recroiser ! Il chassa cette pensée, ce soir on festoyait en l'honneur de la fraternité éternelle.

Soudain, alors qu'il se découpait une tranche de jambon, un bruit se fit entendre dans son dos suivi d'un cri.


Citation:
Hola qui va là. Raliez vous, ou mourrez. Foi de Saint Nectaire


Silec ! L'homme idéal pour alimenter la nuit en récits épiques ! Tous se tournèrent vers lui souriant, plusieurs l'invitant lui et les quelques soldats l'accompagnant à prendre place.
Rasta failli s'étouffer en entendant la bourde de Sofio, et attendait maintenant avec avidité la réponse de l'administrateur qui ne manquerait pas d'être cinglante !

_________________

Bannière réalisée par Laurentide

Terrible un jour, Terrible toujours !
Revenir en haut
silec
Sénéchal
Sénéchal

Hors ligne

Inscrit le: 07 Avr 2006
Messages: 9 235
Village: Murat
PC: 8

MessagePosté le: 22/11/2009 21:10:55    Sujet du message: VEILLEE AU COIN DU FEU Répondre en citant

Silec épée au poing entend. Cette voix, il l’a déjà entendu, elle lui rappelle une personne qui lui est chère. Il sait quand la réplique fuse. Silec n’a plus de doute c’est bien elle. Il sourit. Abaisse son arme et la range dans son fourreau.
Allez vince sort de ton trou, on sait la, et puis silec a cette heure ci il pionce comme un loir, parait que même il ronfle comme un sanglier, et les filles j'ai fait une campagne en anjou avec silec c'etait horrible personne voulait planter sa tente a proximité de lui, tu savait que en roupillant pas loin, toute la nuit tu aurais droit aux bruits du razorbak en rut

Dit donc toi, je te permet pas, puis d’abord on ne se moque pas de quelqu’un , alors que tu fais pire. Veux tu que je raconte a tous.

Puis pascale qu’il reconnaît étant plus prés d’eux maintenant

Administrateur Silec....faites rengainer les armes...Approchez vous donc...
Ce n est qu’ une simple veillée pour se raconter...Et vous connaissez tout le monde!


Volontiers pascale, je ne vais pas vous laisser tout manger, voyant de la nourriture qui vraisemblablement n’a pas eu le temps d’être rangée.
Puis avec la nourriture que je vois là il doit bien y avoir quelques fioles a voir l’état de certaines
montrant du regard Sofio et pascale.
D’ailleurs meren viens de le dire non

Vient t'assoir avec nous on a des bouteilles, un tonneau et quelques bonne charcuteries..


Soldat DAMEALINE posez les armes et venez avec nous, que les autres viennent aussi.

Que l’un de vous aille prévenir à la caserne que nous maitrisons la situation.
Meren, Linoa ,Vincentte, Rasta bonsoir

_________________
Revenir en haut
rv007
Noble du BA
Noble du BA

Hors ligne

Inscrit le: 26 Fév 2007
Messages: 6 427
Village: Montbrisson
Localisation IRL: à la COBA depuis le 02/11/1454
PC: 8

MessagePosté le: 22/11/2009 21:30:54    Sujet du message: VEILLEE AU COIN DU FEU Répondre en citant

rv arrivait au trop sur son fidèle Lanrei.
Il avait planqué quelques bouteilles dans ses sacoches, n'ayant plus une goute dans son bureau


Si je retrouve l'abruti qui a remis mes affaires en place et a gardé les bouteilles...
Il va passer un sale quart d'heure !!!



Arrivé devant les portes de la caserne il aperçu un feu a l'orée du bois,
il mit pied a terre et attacha Lanrei.
Il marchait lentement restant tapis dans l'ombre afin de tenter de reconnaitre quelqu'un sans être vu.
Contournant le groupe par la droite, il reconnu Silec...

Tiens, papy Silex n'est pas au lit...
voyons voir qui d'autre veille...

il regarda de plus prêt et reconnu quelques visages.


Il sorti alors de l'obscurité pour s'avancer vers le feu.

Et bien, et bien...
Qu'est-ce que vous traffiquez tous ici ?

_________________
Revenir en haut
Visiter le site web du posteur
pascale


Hors ligne

Inscrit le: 26 Oct 2007
Messages: 6 949
Village: Montbrisson

MessagePosté le: 22/11/2009 21:59:39    Sujet du message: VEILLEE AU COIN DU FEU Répondre en citant

Petit sourire ravi,, ravissant de la blonde...enfin quelques hommes se pointent...
Elle fait signe a Rv de se joindre a eux...
les regarde tous les uns aprés les autres..Il va falloir commencer...
Elle croise un instant le regard de Sofio...


Oui, aprés la bourgogne..à passer notre temps a cheval a travers le duché a courir après de fantômatiques brigands....

Sourire franc sur le visage...la lueur des flammes dansent dans ses yeux...

Le Rouergue...Quelques escarmouches...Nous n avons pas eu d affrontement direct...mais toi Sofio...
Tu les as vu de prés ces languedociens qui n ont pas plus de courage que de paroles.....

Regard vers la femme qui est non loin d elle...

Pascale sait qu elle doit la laisser raconter...dire tout ce qu elle a vécu...ses amis tombés a ses cotés...ses blessures...

l auditoire est prés...

La blonde d un sourire l encourage...Sofio doit soigner son âme aussi...saisit la bouteille des mains de son voisin..la lève légèrement dans sa direction .... porte le goulot a sa bouche ..
Revenir en haut
Contenu Sponsorisé






MessagePosté le: 10/12/2016 03:58:48    Sujet du message: VEILLEE AU COIN DU FEU

Revenir en haut
Montrer les messages depuis:   
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    Caserne du Bourbonnais-Auvergne Index du Forum -> Entrée de la Caserne -> Recrutement Toutes les heures sont au format GMT + 1 Heure
Aller à la page: <  1, 2, 3, 4, 5  >
Page 2 sur 5

Sauter vers:  


Portail | Index | Créer un forum | Forum gratuit d’entraide | Annuaire des forums gratuits | Signaler une violation | Conditions générales d'utilisation
Powered by phpBB © 2001 phpBB Group
Traduction par : phpBB-fr.com
Chronicles phpBB2 theme by Jakob Persson (http://www.eddingschronicles.com). Stone textures by Patty Herford.
Marquer tous les forums comme lus
Voir les nouveaux messages depuis votre dernière visite